Grogne du judiciaire: Koen Geens souligne l'ouverture à la concertation

Koen Geens retient l'ouverture des protestataires à la concertation
Koen Geens retient l'ouverture des protestataires à la concertation - © Belga

Quelques heures après une protestation d'une rare unanimité du monde judiciaire contre les mesures d'économies de son Plan Justice, le ministre de la Justice Koen Geens s'est réjoui, dans un communiqué, "de constater que les acteurs sont prêts à engager une concertation constructive".

"Le ministre est convaincu que cette concertation avec tous les intervenants de la Justice et leurs organes d'avis officiels apportera des résultats positifs, et que celle-ci se déroulera de la meilleure manière possible en étroite coopération avec le gouvernement et le parlement", affirme-t-il. Le ministre CD&V en profite aussi pour souligner "la façon digne et compétente dont leurs aspirations ont été exprimées", démontrant à ses yeux "l'inaltérable haute qualité du monde juridique dans notre pays, et l'engagement de tous les acteurs en faveur des valeurs immuables de notre État de droit".

Plusieurs centaines d'acteurs du pouvoir judiciaire, magistrats, avocats, mais aussi greffiers, experts et traducteurs, s'étaient réunis en début d'après-midi au Palais de justice de Bruxelles pour dénoncer leur "détresse face à des choix (politiques) qu'ils ne comprennent pas". Ils demandent au gouvernement de renoncer aux économies annoncées dans le secteur de la justice. Koen Geens avait présenté jeudi son plan visant à améliorer l'efficacité de la justice.

Si certaines mesures sont accueillies favorablement par le secteur, celui-ci considère qu'elles ne suffiront pas à lui donner les moyens dont la justice a besoin.

Belga

Et aussi