Groen invite à quitter Electrabel au profit d'un fournisseur d'énergie verte

Meyrem Almaci, présidente de Groen
Meyrem Almaci, présidente de Groen - © Archive NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le parti écologiste flamand Groen a donné dimanche le coup d'envoi d'une campagne visant à la fermeture de la centrale nucléaire de Doel, près d'Anvers, en appelant les citoyens à mettre fin au contrat qu'ils auraient conclu avec le groupe Electrabel et à choisir un autre fournisseur capable de livrer de l'électricité verte.

"Ce n'est pas parce que le gouvernement a fait le choix de l'énergie nucléaire que le consommateur doit se résigner. Nous appelons dès lors à massivement franchir le pas, à quitter Electrabel au profit d'un fournisseur d'énergie verte", a affirmé la présidente des Verts flamands, Meyrem Almaci, lors de l'émission dominicale De Zevende Dag de la VRT-télévision.

"Chaque consommateur qui fera ce changement adressera un message clair au gouvernement", a-t-elle ajouté.

Incompréhension

Pour Groen, l'accord conclu le 30 novembre entre l'État belge et Electrabel, filiale du groupe français Engie, sur la prolongation des deux plus vieux réacteurs nucléaires de Belgique (Doel 1 et Doel 2) suscite l'incompréhension des consommateurs.

"Une sortie phasée du nucléaire est parfaitement possible. De nombreux consommateurs en ont assez de la politique énergétique de la ministre de l’Énergie, Marie Christine Marghem, et souhaitent être une partie de la solution", a expliqué Meyrem Almaci.

Cette campagne intitulée "Wij sluiten Doel" (nous fermons Doel) s'appuie sur un site internet (Wijsluitendoel.be), sur lequel Groen explique comment changer facilement de fournisseur d'énergie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK