Grèves sur le rail: un trafic ferroviaire fortement perturbé

Le service minimum se concentre en priorité sur les heures de pointe du matin et du soir
Le service minimum se concentre en priorité sur les heures de pointe du matin et du soir - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le trafic ferroviaire est de nouveau fortement perturbé mercredi matin, au deuxième jour de la grève de 48 heures organisée par le Syndicat Indépendant pour Cheminots (SIC), selon un porte-parole de la SNCB.

Il est conseillé de suivre la situation en temps réel

Environ un tiers des trains circulant habituellement est de sortie. Comme lors des précédentes grèves, il est conseillé de suivre la situation en temps réel via le planificateur de trajet. Le service minimum est toujours actif, mais suit un plan et des horaires différents de mardi. La grève doit se poursuivre jusqu'à la nuit de mercredi à jeudi.

Le service minimum se concentre en priorité sur les heures de pointe du matin et du soir

"Tous les trains prévus dans le service minimum roulent, sauf quelques-uns", indiquait le porte-parole vers 06h30 mercredi. Le service minimum se concentre en priorité sur les heures de pointe du matin et du soir, et sur les trains IC reliant les grandes agglomérations.

Comme mardi, il n'y a pas de train supplémentaire vers la Côte, malgré le beau temps annoncé. Des convois supplémentaires sont en revanche prévus en direction du festival de Dour, qui débute mercredi.

Le SIC souhaite protester par son action contre le plan de revalorisation de la fonction de conducteur de train au sein de la SNCB. Cette revalorisation va de pair, selon l'organisation syndicale, avec une hausse de productivité au détriment du travailleur. Les syndicats SACT et Metisp-Protect soutiennent l'action syndicale de 48 heures.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK