Grève nationale de mercredi: quel impact pour vous, en Wallonie et à Bruxelles?

Cela n’était plus arrivé depuis plus de 4 ans. La Belgique se prépare à une grève nationale et devrait vivre ce mercredi au ralenti. Les administrations, les transports en commun, le service postal, les écoles, la collecte des déchets mais aussi les entreprises et centres commerciaux risquent d'être fortement perturbés. Des mouvements de grève et des actions syndicales sont prévus dans tous les secteurs et à travers tout le pays à l'appel du front commun syndical.

SNCB

Des perturbations sont à craindre partout sur le réseau ferroviaire. La SNCB mettra toutefois en place un service minimum comme le prévoit désormais la loi. Ce plan de transport alternatif sera assuré par des employés sur base volontaire. 1 train sur 2 en moyenne devrait circuler avec une priorité aux grandes lignes et aux heures de pointe. La grève débutera sur le rail dès mardi à 22 heures et se prolongera jusqu'au lendemain même heure.

TEC

Du côté du groupe TEC, on s’attend à une grève de grande ampleur. Au niveau des provinces de Liège et du Hainaut, aucun bus ne devrait circuler. "Il est encore difficile d’établir un pourcentage sur le nombre de lignes impactées mais les impacts de cette grève nationale vont être très importants", explique Stéphane Thierry, directeur marketing de la société de transport. Selon la CGSP, il y aura de grosses perturbations mais pas nécessairement de piquet.

STIB

A la STIB, le mouvement devrait être bien suivi. Les syndicats vont mettre en place des barrages filtrants dans les différents dépôts de trams et de bus. Le réseau de surface sera donc très impacté. Pour le métro, c'est un tout petit peu moins clair à ce stade. Mais il faut, là aussi, s’attendre à des perturbations.

Les aéroports

A l'aéroport de Bruxelles, de nombreux avions vont rester cloués au sol. Les contrôleurs aériens ont déposé un préavis de grève. Brussels Airlines a d'ores et déjà annulé tous les vols prévus ce mercredi. Au total, 317 vols sur 569 sont, pour l'instant, supprimés.

Charleroi airport, sera, quant à lui, totalement fermé. 120 vols et 18.000 personnes sont concernés. 

Du côté de TNT à Bierset, il n'y aura plus aucun vol pendant la durée de l'arrêt de travail.

CPAS, polices, hôpitaux

Les administrations locales et régionales - parmi lesquelles les CPAS, les provinces, les pompiers, les polices locales et fédérale, les hôpitaux et les intercommunales - ne seront pas en reste et prendront également part au mouvement. La distribution du courrier sera, elle aussi, perturbée, tout comme la collecte des déchets.

Le secteur marchand

Des piquets de grève devraient par ailleurs être installés devant de nombreuses entreprises, magasins et centres commerciaux, paralysant un peu plus le pays. Enfin, la grève sera aussi couverte dans l'enseignement, même si aucun appel à la grève n'a été officiellement lancé. Les magasins Carrefour, Delhaize, Aldi, Lidl seront fermés. Colruyt sera la seule enseigne qui gardera certains de ses magasins ouverts.

Ecoles et crèches

Dans certaines écoles, il risque de ne pas y avoir cours. Mais une garderie sera en principe garantie. Cette disposition minimale n'existe pas dans les crèches. Du coup, de nombreuses crèches communales seront tout simplement fermées ce mercredi. Pour donner un exemple, à Schaerbeek, sur les 16 crèches, une dizaine n'ouvrira pas faute de personnel en suffisance.

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK