Greenpeace ne prend pas en considération les réalités de l'élevage de chez nous

Greenpeace ne prend pas en considération les réalités de l'élevage de chez nous (FWA)
3 images
Greenpeace ne prend pas en considération les réalités de l'élevage de chez nous (FWA) - © DENIS CHARLET - AFP

"Greenpeace commente la consommation de la viande et l'élevage sans prendre en considération les réalités de l'élevage tel qu'il est pratiqué chez nous", a réagi mardi la Fédération wallonne de l'agriculture (FWA) au lendemain de la parution du nouveau rapport de l'ONG. Dans sa publication, Greenpeace appelle à réduire de moitié la production et la consommation de viande d'ici 2050 en raison de problèmes sanitaires et environnementaux engendrés par un modèle d'élevage industriel.

"Notre modèle est très loin des modes de productions hyper-intensifs que l'on peut rencontrer de par le monde", souligne la FWA.

Greenpeace réclame également une réorientation des subventions destinées à l'agriculture dirigée vers des modèles d'élevage écologiques. "Nous ne pouvons qu'appuyer cette proposition, qui décrit parfaitement les méthodes d'élevage wallonnes: extensives et écologiques", note en ce sens la Fédération.

Une agriculture généralisée pour des émissions mineures

En Belgique, plus de 300 millions d'animaux sont tués chaque année pour être consommés. "Oui, l'agriculture est responsable de 9% des émissions de gaz à effet de serre (GES) wallonnes (dont 6% pour l'élevage), mais elle couvre 50% de notre territoire! De plus, nous sommes dans une dynamique baissière, ce qui est loin d'être le cas des principaux autres producteurs de GES", assure encore la FWA précisant que les pâturages wallons sont aussi "des surfaces qui absorbent une quantité considérable de CO2".

Enfin, l'organisation sectorielle se dresse contre la proposition de l'ONG de se diriger vers des productions végétales. "Les substituts végétaux à la viande sont essentiellement constitués de productions qui ne sont pas du tout locales. En les favorisant, c'est une importation encore plus massive de soja, notamment, qu'on encourage."

>>> À lire aussi : Quelques conseils pour diminuer votre consommation de viande <<<

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK