Grande première en 119 ans, les armoiries royales ont été modifiées

C’est une grande première en 119 ans, les armoiries royales ont été modifiées par l'arrêté Royal du 12/07/2019. Le roi Philippe a estimé qu’il était grand temps de les moderniser. Changement assez marquant pour celles du Roi, la devise nationale y est désormais présente dans les 3 langues.

L’union fait la force est donc écrite en Français, en Néerlandais et en Allemand. La devise n’était écrite qu’en français et ce depuis 1830 et l’indépendance de la Belgique.Autre élément neuf: le retour du bouclier qui représente l’État allemand de Saxe, d’où provient la famille royale. Ce bouclier avait été retiré après la 1ère guerre mondiale par Albert 1er. Mais aujourd’hui, les relations entre la Belgique et l’Allemagne sont excellentes. Le Roi remet donc ce blason, un petit hommage à ses racines. On peut observer ce bouclier au bras du lion d'or, au centre, "chargé sur l’épaule d’un écusson burelé d’or et de sable de dix pièces, au crancelin de sinople", dit le moniteur. En clair: un bouclier décoré de 10 rayures jaunes et noires.

Armoiries identiques pour le Roi et la Reine

Le Roi innove aussi vis-à-vis de la Reine Mathilde, puisqu'il s'agit ci dessous des armoiries du Roi ET de la Reine.  Jusqu’ici, celle du Roi était plus remplie, plus impressionnante (voir ci-dessous).

Ce ne sera plus le cas pour une raison très simple, Philippe anticipe sa succession. La future reine Elisabeth aura donc des armoiries identiques à celles de ses ancêtres. En attendant, voici, ci-dessous, les nouvelles armoiries du prince ou de la princesse héritière (le duc.hesse de Brabant, Ndlr.). 

Les autres enfant du Roi et de la Reine ont aussi droit à un nouveau blason. Les Princes ou Princesses de Belgique de la descendance masculine et féminine en ligne directe de Léopold Ier portent l’écu des armes (en losange pour les Princesses).

Pour le roi qui abdique

Notez que des armoiries ont aussi été spécialement créées pour l’ancien souverain, Albert II. Jusqu’ici il utilisait celles du roi, désormais il sera possible de le distinguer de son fils. La distinction majeure se fait au niveau du heaume, au sommet du blason. Il est de face pour le roi régnant, de trois-quart pour celui qui abdique (voir ci-dessous).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK