Grand Oral: "L'attribution des numéros INAMI est complètement mal foutue"

Futur recteur de l’Université Libre de Bruxelles, Yvon Englert est ce samedi 27 août l’invité du grand Oral RTBF-Le Soir sur La Première. Il prendra ses fonctions le 14 septembre prochain, succédant à Didier Viviers.

Le recteur élu de l'Université Libre de Bruxelles s’exprime sur différents sujets de l’actualité. Avec Béatrice Delvaux, éditorialiste en chef au journal Le Soir, il revient sur le refinancement des Universités et des Hautes écoles qu’il qualifie de " significatif ". "Ce refinancement comble mais pas entièrement un définancement qui a eu lieu depuis 15 à 20 ans, précise-t-il. Ce n’est donc pas un miracle et ça ne clôt pas la discussion. La priorité budgétaire aujourd’hui elle est dans le financement de la recherche libre ou fondamentale et là, le bon outil sur lequel il faut focaliser les discussions budgétaires, c’est le FNRS".

Un focus sur les études de médecine

Autre sujet abordé lors de cette interview de rentrée du grand Oral, les études de médecine et les numéros INAMI. Interrogé par Jean-Pierre Jacqmin, directeur de l’information et des sports à la RTBF, Yvon Englert précise d’abord que "les universités sont légalement obligées d’inscrire tout étudiant finançable, de quoi dédouaner d’emblée les universités".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK