Les nouveaux ministres du nouveau gouvernement belge ont prêté serment ce matin chez le Roi: voici leurs noms et fonctions

Voilà, ça y est !

493 jours après les élections, la Belgique dispose d’un nouveau gouvernement fédéral. Et cela, aussi 21 mois après la démission du dernier gouvernement jouissant d’une majorité à la Chambre. Les membres du nouveau gouvernement ont prêté serment ce jeudi 1er octobre devant le Roi, à 10 heures.

A 14h15, le nouveau chef de gouvernement prononcera son discours devant les députés, réunis exceptionnellement au Parlement européen, plus vaste, et crise Covid oblige.

Premier ministre

C'est Alexander De Croo qui s'installe au 16, rue de la Loi. On notera que le libéral s’occupera également du BudgetL’ex-vice Premier, ex-président de l’Open VLD poursuit donc son ascension politique.

Kern

Après le Premier ministre, le "PM", les ministres du comité ministériel restreint (ou kern) sont les plus importants. Chacun(e) est le(la) chef(fe) de file de son parti au gouvernement, il ou elle incarne la ligne et est, habituellement, en contact privilégié avec sa présidence.

Au PS,  Pierre-Yves Dermagne sera le vice-Premier ministre socialiste, il va s’occuper du Travail et de l’Economie.

Sophie Wilmès avait laissé entendre ce samedi qu’elle serait la vice-Première ministre MRElle est confirmée au poste de ministre des Affaires étrangères, où elle sera la toute première femme à devenir cheffe de la diplomatie.

Chez Ecolo, le chef de groupe Georges Gilkinet est lui confirmé pour le kern. Il obtient la compétence de la Mobilité (avec tutelle sur la SNCB et aussi le difficile dossier du survol de Bruxelles).

A l’Open VLD, l’ex-ministre et actuel chef de groupe Vincent Van Quickenborne occupe la fonction de vice-premier et ministre de la Justice.

Il en va de même pour un nouveau venu, Vincent Van Peteghem au CD&V, qui va s’occuper des Finances.

Chez Groen, Petra De Sutter et Tinne Van der Straeten seront les ministres écologistes flamandes au sein de la coalition Vivaldi, a décidé le bureau du parti "après un très long débat", annonce ce jeudi matin le député Kristof Calvo.  Petra De Sutter sera en charge des Entreprises publiques et de la Fonction publique. En ce qui concerne l'énergie, c’est l’experte du parti sur la question, la Bruxelloise Tine Van Der Straeten qui en sera responsable.

Au sp.a, c’est une énorme surprise, Frank Vandenbroucke devient vice-premier ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé. C’est un retour pour celui qui a été ministre des Affaires sociales sous l’arc-en-ciel (1999-2003).

Les francophones

Le PS a droit à deux autres postes de ministres. Karine Lalieux aura pour compétence les Pensions, l'Intégration sociale, Pauvreté et Beliris.

 Le troisième nom est une surprise : Ludivine Dedonder sera la ministre de la Défense, la toute première femme à ce poste . Ce n'est peut-être pas tout à fait une surprise si vous aviez participé à notre casting ludique début septembre où la Tournaisienne avait remporté la mise chez les "ministrables" socialistes. La voilà désormais aux commandes de la "Grande muette"...

Le dernier poste socialiste est un secrétariat d’Etat à la Relance économique, il revient à l’actuel directeur du centre d’études du PS - et bras droit de Paul Magnette – Thomas Dermine. 

Le PS dispose aussi de la présidence de la Chambre, qui revient à Eliane Tillieux. Là aussi, c'est la toute première femme à occuper ce poste.

Le MR obtient un poste de ministre supplémentaire. Il revient à David Clarinval qui s’occupera des classes moyennes, des PME et de l’agriculture. La dernière compétence raflée par le mouvement réformateur, pour un secrétariat d’Etat, concerne la digitalisation.

Là, le MR a choisi de confier la mission à Mathieu Michel, le frère cadet de Charles Michel, la surprise du chef Georges-Louis Bouchez.  Mathieu Michel sera secrétaire d'Etat en charge de l'Agenda digital et numérique, de la Simplification administrative, de la Protection de la vie privée et de la Régie des bâtiments.

Ecolo obtient la plupart des compétences dites vertes : Environnement, Climat, Green Deal, Développement durable. Zakia Khattabi a été désignée par son parti pour les endosser. Un secrétariat d’Etat était également sur la table pour le parti écologiste, avec l’Egalité des genres, des chances et de la Diversité. Il revient à la députée fédérale Sarah Schlitz.

Les néerlandophones

Le parti du Premier ministre dispose de 3 postes. Outre celui de Vincent Van Quickenborne, une secrétaire d’Etat au Budget est attendue au VLD : Eva De Bleeker est l’heureuse élue. Le parti devrait également disposer de la présidence du Sénat.

Au CD&V, outre les Finances, les chrétiens-démocrates obtiennent l’Intérieur. C’est également une nouvelle venue : Annelies Verlinden. Le parti obtient aussi l’Asile et la Migration. Et pour cette compétence, c’est Sammy Mahdi qui a été choisi.

Outre un poste de vice-Premier, le sp.a aura également droit à un poste de ministre. Au programme, outre la Santé et les Affaires sociales pour Frank Vandenbroucke, la Coopération au développement et la Politique de la Ville. C'est la cheffe de groupe Meryame Kitir qui obtient le poste.

Enfin, Groen aura pour lourde tâche de gérer l’Energie avec Tinne Van der Straeten. Petra De Sutter obtient le portefeuille de l'Administration et des entreprises publiques et sera aussi vice-Première ministre.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK