Georges Gilkinet : "Les attaques contre Ihsane Haouach sont liées à des amalgames, des caricatures"

Les Verts sont sous le feu des critiques dans l’affaire Haouach. L’ancienne commissaire du gouvernement auprès de l’Institut pour l’égalité entre les femmes et les hommes est au centre d’un rapport initié par la Sûreté de l’Etat visant à déterminer ses possibles liens avec les Frères Musulmans. Georges Gilkinet a vu la note mais, tenu à la confidentialité, il ne parlera pas du contenu de celle-ci. Le vice-Premier ministre Ecolo a été informé par le patron des renseignements et le Premier ministre, jeudi, en sortie de plénière à la Chambre. Il soutient le profil d’Ishane Haouach et déplore sa démission : "Elle avait toutes les compétences pour exercer une telle fonction. Elle avait sa place. Elle a décidé de démissionner. Je le regrette, c’est un fameux gâchis pour elle, pour cette cause sur laquelle nous allons continuer de travailler. La question de l’égalité entre les hommes et les femmes."

Ihsane Haouach a démissionné de ses fonctions vendredi. Une décision qui n’aurait pas de corrélation avec cette note d’après l’Ecolo Sarah Schlitz, la secrétaire d’État à l’Égalité des chances et des genres, qui était à l’origine de sa nomination.

Bien que le document soit classé, quelques sources confirment à nos confrères de la Libre Belgique et du Soir qu’Ihsane Haouach n’aurait pas de liens avec les Frères Musulmans : elle ne fait pas partie du groupe. Elle aurait, en revanche, eu des contacts avec des membres. Reste à déterminer si elle était consciente de l’appartenance de ces personnes au groupe.


►►► À lire aussi : Affaire Ihsane Haouach : quand la presse cède à la tentation


Tout en réaffirmant la position d’Ecolo concernant la séparation des Églises et de l’État, le vice-Premier regrette les attaques dont a été victime Ihsane Haouach avant la sortie du rapport de la Sûreté de l’État : "Je pense que ces attaques précèdent le rapport de la Sûreté de l’État qui nous a été donné jeudi. Ce sont des attaques qui sont liées à des amalgames, à des caricatures. Soyons bien clairs, je suis militant écologiste. Pour Ecolo, la question du vivre ensemble est vraiment essentielle, tout autant que la non-influence des Églises sur l’État, la séparation des Églises et de l’État ; tout autant que le fait d’avoir des services publics qui sont ouverts à chacun, qui sont neutres. Les amalgames qui ont été utilisés sont pour moi difficilement supportables"

Concernant les propos polémiques d’Ihsane Haouach dans une interview accordée au journal Le Soir, Georges Gilkinet estime qu’il s’agit d’une bévue de l’ancienne commissaire du gouvernement : "Ce n’est pas une professionnelle de la communication. Elle s’en est expliquée, elle s’en est excusée. Je ne sais pas si c’est le fond de sa pensée mais pour nous, les écologistes, la question de la séparation des Églises en général et de l’État est quelque chose d’essentiel".

Pour rappel, Ihsane Haouach exprimait sa vision de la neutralité, expliquant que le principe de la séparation de l’Église et de l’État pouvait se décliner en fonction du changement démographique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK