Emploi: Ecolo propose son "plan tandem" pour l'activation des jeunes

Emploi: Ecolo propose son "plan tandem" pour l'activation des jeunes
Emploi: Ecolo propose son "plan tandem" pour l'activation des jeunes - © Tous droits réservés

Invité de Matin Première ce mardi, Georges Gilkinet (Ecolo) a d'abord fait part de ses critiques concernant l'accord budgétaire intervenu au gouvernement fédéral ce week-end. Un budget qui ne contient "ni justice sociale, ni projet mobilisateur". Face à ce constat, les verts proposent un "plan tandem" pour relancer l'emploi des jeunes.

Le gouvernement fédéral a bouclé ce samedi son contrôle budgétaire afin de le remettre dans les clous européens. L’exercice a immédiatement été cloué au pilori par l’opposition.

Au sein de celle-ci, Ecolo n’est pas en reste. Pour Georges Gilkinet, député fédéral Ecolo, membre de la Commission des finances et du budget, le budget mis sur pied par l’équipe Di Rupo ne contient "ni justice sociale, ni projet mobilisateur". "Est-ce qu’il répartit correctement la charge? Est-ce qu’il corrige les inégalités?", interrogeait l’élu vert dans Matin Première ce mardi.

"Il n’y a toujours pas de véritable taxation des revenus des capitaux", regrette l’invité de Robin Cornet face à ce budget fédéral qui ne contient pas de "projet de sortie de crise" d’après lui.

"Quand on reprend 30 millions d’euros à la SNCB par exemple, ce n’est pas cela qui va améliorer la mobilité des Belges et des entrepreneurs", relève notamment Georges Gilkinet.

Mais quelles sont les solutions dès lors? Pour le député assessois, les pistes existent. Réformer le système des intérêts notionnels, faire participer davantage les bénéfices des opérations boursières –"pour l’instant ce sont surtout les travailleurs qui participent à l’effort"-, mieux lutter contre la fraude fiscale…

Toutes mesures qui semblent pourtant a priori populaire au sein de la population, fait remarquer Robin Cornet, alors comment expliquer qu’elles ne soient pas mises en place? "Il faut interroger les membres du gouvernement à ce sujet. Certains derrière ce micro le plaident mais jamais ils ne le font", déplore Georges Gilkinet.

Un plan "tandem" pour activer les jeunes travailleurs

Ecolo propose un projet professionnel intergénérationnel pour faciliter à la fois l’activation des jeunes travailleurs et rendre moins pénibles certaines fins de carrières.

Il s’agit du "plan tandem" qui consiste à permettre aux travailleurs de 55 ans et plus de travailler à temps partiel ("en conservant une part importante de leur salaire", précise l’invité). Ainsi, du temps de travail serait libéré pour engager des jeunes travailleurs en vue du remplacement de leurs aînés. Ces jeunes travailleurs seraient dans ce plan, formés par les plus anciens. "L’idée est de consacrer quatre heures par semaine à l’écolage", précise l’écologiste.

Il s’agit d’une mesure qui ne coûterait rien si l’on en croit ses instigateurs. D’après le parlementaire, le coût de cette disposition serait "autofinancé part la différence barémique entre le travailleur jeune et le travailleur âgé ainsi que les économies en allocations de chômage".

Un tel plan, s'il était adopté, constituerait en fait une extension d'une mesure dont les verts furent déjà les initiateurs mais pour le secteur du non-marchand, sous le gouvernement arc-en-ciel (1999-2003).

"La réalité du monde du travail quand on est jeune aujourd’hui est qu’on a trop peu de perspectives", estime Georges Gilkinet. Or donner des perspectives, c’est justement ce que ce plan tandem permettrait de faire, estime-t-il. En tout cas, "plus que ce que propose la ministre de l’emploi Monica De Coninck, à savoir rallonger le stage d’attente et donc éloigner les jeunes du travail".

"Nous essayons de recréer un chemin naturel de partage du temps de travail, de partage de l’expérience, un système autoporteur et autofinancé par les économies en sécurité sociale et en allocations de chômage", conclut le député.

Quelque 100 000 emplois à mi-temps pourraient être créés en amenant ainsi les travailleurs âgés à passer à temps partiel au profit d'un jeune de moins de 30 ans, si l'on en croit Ecolo.

Julien Vlassenbroek

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK