Génocide rwandais: deux ministres belges aux cérémonies de commémoration

Le ministre des Affaires étrangères D. Reynders devant la maison où les casques bleus belges avaient été tués, à Kigali
Le ministre des Affaires étrangères D. Reynders devant la maison où les casques bleus belges avaient été tués, à Kigali - © BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, et le ministre de la Coopération au développement, Jean-Pascal Labille, représenteront la Belgique le 7 avril prochain aux cérémonies de commémoration du 20ème anniversaire du génocide rwandais, a annoncé vendredi le Premier ministre Elio Di Rupo.

Le gouvernement fédéral a aussi invité à bord de l'avion gouvernemental, sur proposition du Premier ministre, les familles des dix para-commandos assassinés le 7 avril 1994 alors qu'ils étaient en mission au profit des Nations unies et celles de victimes civiles (notamment des coopérants), afin qu'elles puissent assister aux cérémonies à Kigali, a précisé le chef du gouvernement dans un communiqué.

M. Di Rupo rencontrera les familles à leur départ de l'aéroport de Melsbroek (BIEN: Melsbroek) le 6 avril, ajoute le texte.

"La Belgique souhaite rendre un hommage appuyé aux victimes étrangères et belges et honorer leur mémoire", souligne le Premier ministre.

Le Rwanda organise le 7 avril des cérémonies de commémoration du 20ème anniversaire du génocide. Près de 800 000 personnes, majoritairement des Tutsi, ont été massacrées sur une période de cent jours dans des circonstances atroces.

Le 7 avril 1994, dix para-commandos belges avaient également été sauvagement assassinés à Kigali au lendemain de l'attentat - toujours non élucidé - contre l'avion du président rwandais Juvénal Habyarimana qui lui a coûté la vie ainsi qu'à son homologue burundais Cyprien Ntaryamira. Ils servaient au sein de la Mission de l'ONU pour l'Assistance au Rwanda (Minuar) et étaient chargés d'escorter la Première ministre, Agathe Uwilingiyimana, une Hutu modérée, alors que les violences et les massacres de civils se propageaient.

Plusieurs civils belges - on évoque fréquemment le chiffre d'une douzaine - ont également été brutalement assassinés au Rwanda, entre cette date et le mois de juillet suivant.

Selon M. Di Rupo, "notre devoir est de se souvenir des victimes de ces atrocités mais aussi de tout faire, ensemble, pour prévenir de nouvelles tragédies. Il est impératif de combattre de manière systématique la discrimination, l'intolérance, le rejet de l'autre et les idéologies meurtrières qui s'en inspirent".

Le ministère de la Défense avait déjà décidé d'amener à Kigali une quarantaine de membres des familles des dix Casques bleus et le commandant de leur unité d'origine, le 2ème bataillon commandos de Flawinne, le lieutenant-colonel Vincent Pierard.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir