Gel des avoir libyens: le PS veut mettre l'affaire à l'agenda du Parlement

"Mon message est très clair : ce n'est pas parce que Euroclear fonctionne comme une boîte noire que le gouvernement doit faire de même", a lancé Ahmed Laaouej.
"Mon message est très clair : ce n'est pas parce que Euroclear fonctionne comme une boîte noire que le gouvernement doit faire de même", a lancé Ahmed Laaouej. - © DIRK WAEM - BELGA

Le chef de groupe PS à la Chambre, Ahmed Laaouej, demande au ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, qu'il vienne s'expliquer en Commission parlementaire sur la libération des intérêts des fonds libyens en Belgique pourtant gelés sur ordre du Conseil de sécurité des Nations unies fin 2011, a-t-il indiqué ce lundi à l'agence Belga.

>> À lire aussi : Gel des avoirs libyens: nouveau scandale d'État ?

En Belgique, des avoirs libyens ont été gelés dans quatre établissements (BNP Paribas Fortis, ING, KBC et Euroclear Bank) pour un montant total de 14,088 milliards d'euros. La RTBF a révélé lundi que trois à cinq milliards d'euros d'intérêts et de dividendes avaient quitté les comptes belges et auraient permis de financer des milices libyennes responsables de trafic d'êtres humains.

"Très mauvais jeu de cache-cache"

"La responsabilité politique de l'État belge est engagée et cette affaire commence à prendre une tournure internationale. On parle de montants colossaux qui auraient financé les activités des factions armées", a affirmé Ahmed Laaouej.

"Il faut que le ministre arrête ce très mauvais jeu de cache-cache et vienne s'expliquer. Cet argent a été libéré en violation des règles internationales. Mon message est très clair : ce n'est pas parce que Euroclear fonctionne comme une boîte noire que le gouvernement doit faire de même", a-t-il martelé.

Laaouej demande dès lors que la commission des Finances mette le sujet à l'agenda dès la semaine prochaine. "Il faut qu'il y ait un vrai débat. Le ministre doit nous exposer les données dont il dispose et nous devons savoir qui a ordonné ce dégel", a-t-il conclu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK