Gare du Nord: « La solution était de coopérer », explique Maggie de Block

Gare du Nord: « la solution était de coopérer » explique Maggie de Block
2 images
Gare du Nord: « la solution était de coopérer » explique Maggie de Block - © JONAS VAN BOXEL - BELGA

Le déplacement des migrants en transit à la gare du Nord vers des centres pour sans-abri à Bruxelles est le fruit d'une coopération entre Bruxelles, le fédéral et les ONG, explique Maggie de Block (OpenVLD), la ministre de l'Asile et la Migration: « La solution passait par une coopération de tous, et l'opération s'est effectuée sans intervention de la police », précise la ministre. Les négociations ont été menées discrètement depuis des semaines.

Les migrants en transit à la gare du Nord sont redirigés vers des centres pour sans-abri à Bruxelles, où ils seront suivis par l'Agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile (Fedasil). Ceux qui « ne saisiraient pas cette chance » et retourneraient vers la gare seront emmenés en centre fermé, a précisé la ministre.

Pieter De Crem, le ministre CDnV de l'intérieur, annonce que les policiers continueront leur mission sur place « afin d'éviter que dans 24 ou 48 heures, ou dans les mois qui viennent il y ait à la gare du Nord de nouveaux rassemblements de migrants  ». 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK