Galileo, le GPS européen, sera géré en Wallonie

Ciel dégagé à Transinne près de Redu pour gérer les satellites du GPS européen
Ciel dégagé à Transinne près de Redu pour gérer les satellites du GPS européen - © Carl Defoy - RTBF

C’est pratiquement officiel: c’est en Wallonie et plus exactement sur le site de Transinne près de Redu en province du Luxembourg que seront installées les infrastructures terrestres du système Galileo, le GPS européen.

Au terme d’une première sélection, il ne restait que deux candidats. L’autre était tchèque et il a lui-même annoncé que le site wallon emportait l’adhésion générale.

Promesse de développement

C’est une nouvelle qui annonce un développement économique important pour la Région. SES est le 1er opérateur mondial de services par satellites. Il avait déjà fait de Transinne une tête de pont. Pour Karim Michel Sabbagh, son patron, le choix de l’Europe promet des développements. "Il n’y a pas juste l’impact de ces programmes: il y a comme un cercle vertueux, explique-t-il. Et il précise: Une fois qu’on se développe, cela amène d’autres partenaires industriels qui développent aussi le capital humain."

Atout? Des scientifiques très qualifiés

Transinne disposait déjà d’une expertise importante. Depuis près de 50 ans, le secteur spatial européen s’est implanté dans la région. C’est déjà à partir de là que les premiers satellites Galileo lancés sur orbite étaient testés. Scientifiques et main d’œuvre spécialisée se trouvent facilement à proximité. Un atout important selon le patron de SES qui nous déclarait en juillet dernier : "C’est un des points-clefs, un des points forts que j’avais partagés avec Monsieur le ministre: c’est d’avoir accès au capital humain qui est très qualifié pour ce genre de programme.

Un poids capital en Europe

En juillet dernier, le ministre Marcourt avait effectivement soutenu la candidature de Transinne en soulignant que 2.000 Wallons hautement qualifiés travaillent dans le secteur spatial.

Aujourd’hui, Jean-Claude Marcourt se félicite que la gestion au sol de Galileo puisse encore renforcer la place de la Wallonie et de la Belgique dans le secteur spatial européen.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK