Fraude aux visas à l'ambassade de Belgique à Moscou

RTBF
RTBF - © RTBF

L'ambassadeur de Belgique à Moscou, Bertrand de Crombrugghe, a été rappelé en Belgique plus tôt que prévu. L'ambassadeur aurait délivré des visas d'une manière irrégulière à des jeunes danseuses thaïlandaises.

Depuis le mois dernier, il est remplacé par Guy Trouveroy.  

Les deux jeunes Thaïlandaises devaient accompagner un milliardaire russe en France, dans sa propriété de la Côte d'Azur. Ce milliardaire est connu en Belgique. Il s'agit de Suleiman Kerimov.

A la suite d'un accident de voiture, toujours sur la Côte d'Azur, un hélicoptère belge de la Défense l'avait transporté jusqu'à l'hôpital militaire de Neder-over-Heembeek. Victime de graves brûlures, il y était resté assez longtemps. Ce transfert héliporté avait nourri une polémique.

Apparemment, Kerimov est un ami de l'ex-ambassadeur belge à Moscou et c'est pour lui faire plaisir que le diplomate aurait commis, comme le disent les Affaires Etrangères, une erreur d'appréciation.

Les Affaires Etrangères saluent la belle carrière du diplomate nommé voici un an à Moscou. D'ici deux trois ans, il devrait retrouver un nouveau poste à l'étranger.

Le ministère de la Justice examine pour sa part les compétences qu'il pourrait avoir dans cette délivrance de visas, une information donnée par VTM hier soir.

Quant au « Standaard », il note ce matin une autre affaire, une affaire plus ancienne qui a pour cadre l'ambassade de Belgique à Téhéran cette fois.

Une employée belge de cette ambassade vendait des visas pour 3000 euros. Elle en aurait vendu 30. Elle a été licenciée en 2006. L'affaire n'avait jamais été éventée. Les faits n'auraient jamais été signalés à la justice.

(M.S. avec Michel Lagase)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK