Frappes en Syrie: Didier Reynders soutient la France, les USA et la Grande-Bretagne

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, s'est exprimé sur Twitter concernant les frappes aériennes en Syrie.
Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, s'est exprimé sur Twitter concernant les frappes aériennes en Syrie. - © ERIC LALMAND - BELGA

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, s'est exprimé samedi matin sur Twitter concernant les frappes aériennes orchestrées par la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne en Syrie durant la nuit de vendredi à samedi. 

Le ministre a annoncé qu'il "comprenait" les trois pays impliqués dans les frappes de samedi et qu'il était nécessaire de répondre à l'attaque chimique et aux atrocités que le gouvernement de Bachar Al-Assad est soupçonné d'avoir perpétrées. Didier Reynders a également précisé qu'il était désormais "crucial de mettre en place des mécanismes pour empêcher cela dans le futur". Il souhaite également laisser la place au dialogue.

Le ministre a également confirmé que la Belgique était au courant de certains éléments concernant des frappes aériennes imminentes puisque les trois pays avaient partagé des informations avec leurs alliés. "Nous avons reçu un certain nombre d'éléments sur ce que retiennent les Français, les Britanniques et les Américains comme étant des éléments de preuve à propos des attaques chimiques à Douma et il faut bien reconnaître que c'est corroborer par une série d'ONG sur place", a-t-il déclaré. La Belgique ne savait pas précisément quand celles-ci auraient lieu. 

Le Premier ministre, Charles Michel, a abondé dans le sens du ministre des Affaires étrangères en annoncant que la Belgique condamnait fermement l'utilisation d'armes chimiques en Syrie. Il a ajouté que "l'accent doit être mis sur les négociations politiques maintenant afin d'éviter l'escalade". Et de conclure que "l'action militaire est toujours l'échec de l'action politique".

La Belgique déplore les blocages persistants au Conseil de Sécurité des Nations Unies et appelle à une relance du processus de Genève, sous l'égide de l'ONU, pour trouver une issue politique au conflit. Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne évoqueront d'ailleurs ce dossier lors du conseil programmé ce lundi.

Le ministre des Affaires étrangères sera l'invité du 13 heures de la RTBF ce samedi. 

La réaction de Didier Reynders

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK