Frank Vandenbroucke sur les sans-papiers en grève de la faim : "Le cadre légal permet pas mal de solutions sur mesure"

Frank Vandenbroucke (Vooruit) était l’invité du journal télévisé de 19h30 ce lundi. Le ministre de la Santé a notamment été interrogé sur la situation des sans-papiers en grève de la faim à l’église du Béguinage à Bruxelles.

"Il faut absolument trouver des solutions", a-t-il déclaré tout en restant prudent sur l’issue de cette crise. Selon Frank Vandenbroucke, "il faut éviter des propos en public qui rendent les choses encore plus difficiles".

Reste ce constat : "On nous dit qu’il y a une situation extrêmement grave d’un point de vue sanitaire […]. J’ai lancé une intervention médicale à grande échelle pour examiner les gens qui sont là en grève."

Il faut lancer un dialogue pour trouver des solutions

Le ministre fédéral de la Santé a rappelé qu'"en parallèle, il y a une démarche politique. Le gouvernement a envoyé un envoyé spécial pour relancer le dialogue avec le message qu’on peut trouver des solutions pour ces gens-là." En attendant, Frank Vandenbroucke n'a pas souhaité pas se "lancer dans des propos concrets".

Et d’insister : "Ce qui est important, c’est que le cadre légal permet pas mal de solutions sur mesure. Il faut lancer un dialogue pour trouver des solutions."

Au gouvernement fédéral la situation est tendue. Alexander De Croo (Open VLD) a redit sa "pleine confiance" au secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi (CD&V). Frank Vandenbroucke l'a reconnu : notre pays ne peut pas se permettre une crise politique.

"C’est une situation extrêmement pénible, il faut trouver des solutions correctes et acceptables pour tous", a-t-il conclu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK