Frank Vandenbroucke : "La décision de permettre des tests antigéniques rapides en pharmacie est en voie de finalisation"

Ça y est nous sommes prêts : depuis ce mercredi, la Belgique est donc un des premiers pays à rendre le certificat Covid européen opérationnel. Dès qu’un autre pays l’accepte, il pourra donc servir pour voyager en Europe. Pour faciliter encore les choses, les tests antigéniques rapides vont bientôt apparaître en pharmacie. On avance, donc, même si voyager demandera encore précautions et… attention.

Le certificat Covid tout d’abord. Deux possibilités pour se le procurer, soit télécharger l’application covidsafe.be sur son smartphone. Soit, se procurer un exemplaire papier via masante.be, en passant par son compte personnel.

Ce certificat reprend la situation personnelle du voyageur : totalement vacciné, en possession d’un test PCR négatif, ou d’un certificat de guérison. "Ce certificat est utilisable dès que le pays où l’on souhaite voyager, comme déjà la Grèce ou la Croatie l’accepte", relève le ministre de la Santé. Aux voyageurs de se renseigner pour voir la situation exacte du pays sur le site des Affaires étrangères.

La Belgique en orange sur la carte européenne demain ?

Et un espoir, par ailleurs se profile pour demain jeudi : voir la Belgique repasser en orange au lieu de rouge sur la carte européenne de l’ECDC (mise à jour désormais tous les jeudis), ce qui changera les règles de quarantaine notamment imposées par les pays d’accueil.

"Un puzzle", reconnaît volontiers le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, interrogé ce matin par Thomas Gadisseux sur Matin Première. Car les pays restent libres de poser leurs exigences. "Pour ce qui nous concerne, d’ailleurs", note le ministre, "nous resterons stricts vis-à-vis de certains pays où des variants inquiétants circulent : l’Inde par exemple". Même si on est totalement vacciné en provenant de cette contrée, la Belgique exigera une quarantaine et deux tests. La Grande-Bretagne est aussi concernée.

Tests antigéniques rapides en pharmacie

Pour pouvoir alléger la pression sur les centres de testing, la possibilité de faire un test antigénique rapide en pharmacie (comme en France) devient plus qu’une possibilité, note le ministre. "Ça dépendra de la volonté du pharmacien d’organiser cela, mais nous avons bon espoir que cette décision, en cours de finalisation, puisse être concrétisée rapidement".

Attention toutefois ! Cela chaque pays reste maître de la manœuvre : "pour entrer en Belgique, par exemple" explique Franck Vandenbroucke, "nous exigeons soit une vaccination totale (plus deux semaines), un certificat de guérison, ou un test PCR négatif. Les Belges qui arrivent sans test, sans vaccination, peuvent encore faire un test PCR à leur arrivée. Mais pour les étrangers, le test PCR négatif sera requis. Mais dans d’autres pays, c’est soit test PCR soit test antigénique négatif. Voilà pourquoi nous développons cette nouvelle offre".

Deuxième certificat pour les grands événements de l’été

Compliqué ? Oui. D’autant qu’un deuxième certificat, un "variant" de certificat reste bien d’actualité pour fréquenter les grands festivals (Tomorrowland, Pukkelpop) ou Francorchamps cet été : il faudra donc pour ces déplacements intrabelges se le procurer également.

Le ministre de la Santé, qu’on a connu un peu rabat-joie notamment lors de l’annonce du plan plein air en mai se dit aujourd’hui "fort rassuré de nos chiffres excellents".

Inspecter la qualité de nos digues

Et vendredi lors d’un nouveau comité de concertation où on se penchera sur les relations privées, il fera, avec ses collègues "l’inspection de la qualité de nos digues" avec en ligne de mire la rentrée scolaire qu’il souhaite "traditionnelle" et normalisée. On y abordera la question du "nombre de convives au resto et au café, celle des grands gîtes de vacances, une série de questions pratiques", promet-il.

27% des Belges sont aujourd’hui totalement vaccinés. Il faudrait atteindre 70% à 80% pour être pleinement rassuré, dit-il encore, en matière de conclusion. Et la tendance à se baser sur des "recommandations" va encore se renforcer : à la population de prendre ses décisions, de manière responsable.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK