Francorchamps: la Région ne payera pas éternellement

RTBF
RTBF - © RTBF

L'édition 2010 du Grand prix de Francorchamps devrait déboucher à nouveau sur une perte, mais d'un montant inférieur à celui de l'an passé, a indiqué mardi le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, en Commission du parlement.

Le ministre n'a toutefois pas donné les chiffres définitifs, les organisateurs de la compétition attendant encore certaines données en provenance de l'étranger. Les Grands prix organisés de 2007 à 2009 affichent une perte cumulée de 12,3 millions d'euros.

Jusqu'à présent, le déficit reste dans le cadre établi en 2006, lorsque le gouvernement wallon avait prévu une somme de 18 millions d'euros pour la constitution de la Société Spa Grand Prix (6 millions d'euros) et la couverture des pertes des Grands Prix 2007 et suivants (12 millions d'euros). Le contrat signé avec la Formula One Administration (FOA, qui gère les Grand prix de F1) court jusqu'en 2012.

A l'issue de cette période, une solution "équilibrée" devra être trouvée pour réduire le coût public de telles manifestations, a reconnu le ministre. "La Région ne pourra se permettre d'apurer continuellement les pertes, et ce d'autant plus dans une période où des efforts budgétaires devront être opérés à tous les niveaux", a-t-il souligné. Dans les rangs de la majorité, tout le monde a reconnu la nécessité de réduire le coût pour la Région en cette période de déficit budgétaire, mais personne n'a plaidé pour la suppression de cette course, objet de polémiques virulentes ces dernières années.
Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK