Francken veut un centre fermé de crise pour accueillir les migrants en transit

Soixante sans-papiers ont récemment été libérés du centre fermé pour personnes en situation illégale de Merksplas afin d'y faire de la place pour des migrants en transit, dont l'interpellation constitue une priorité aux yeux de Theo Francken.
Soixante sans-papiers ont récemment été libérés du centre fermé pour personnes en situation illégale de Merksplas afin d'y faire de la place pour des migrants en transit, dont l'interpellation constitue une priorité aux yeux de Theo Francken. - © DIRK WAEM - BELGA

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA), souhaite l'ouverture temporaire d'un centre fermé supplémentaire afin de disposer de places pour les migrants en transit, a-t-il indiqué samedi sur la VRT. Il avancera des propositions concrètes vendredi lors du conseil des ministres.

Soixante sans-papiers ont récemment été libérés du centre fermé pour personnes en situation illégale de Merksplas afin d'y faire de la place pour des migrants en transit, dont l'interpellation constitue une priorité aux yeux de Theo Francken. D'ici à 2021, le nombre de places disponibles dans les centres fermés devrait doubler, notamment grâce à de nouvelles infrastructures à Anvers et Charleroi.

Le secrétaire d'Etat ne veut cependant pas attendre jusque là et souhaite que le gouvernement donne son accord dès ce vendredi à la création temporaire d'un nouveau centre. "Je demande un nouveau centre fermé d'ici l'été prochain. Un centre de crise dont je ferai la demande vendredi au gouvernement. J'espère que les partis des bourgmestres qui se sont montrés critique seront conséquents et soutiendront ma proposition", a-t-il précisé, sans donner d'informations sur le lieu qui pourrait accueillir ce centre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK