Fouad Belkacem: le leader de Sharia4belgium marié en prison pour éviter l'extradition?

Fouad Belkacem est désormais un homme marié. Même si le mariage en prison est un droit. Il pose une question: Belkacem s'est-il marié par amour ou pour éviter une éventuelle extradition ? Pour son avocate, c'est clair, il voulait s'unir à la femme de sa vie. Pour l’avocat de Fouad Belkacem, Liliane Verjauw: "Il connaît effectivement sa femme depuis de longues années. Ils ont trois enfants ensemble. Et pour être exacte, il a fait sa demande avant la procédure de déchéance de sa nationalité introduite par le parquet général."

Procédure de déchéance de sa nationalité belge

Lorsqu'il était emprisonné à Anvers, M. Belkacem n'avait pas pu accéder au mariage car l’échevine responsable de l’État civil à l'époque, Zuhal Demir (N-VA), l'en avait empêché à plusieurs reprises. Mais Pour se marier en prison, il faut en effet y purger une longue peine, ce qui n'était pas encore son cas, a expliqué le parquet. Condamné à 12 ans de prison en 2015, l'ancien leader de l'organisation terroriste Sharia4Belgium a la double nationalité: il est Marocain et Belge. Mais le parquet général d'Anvers a introduit une procédure de déchéance de sa nationalité belge, fin 2016. En clair, si la procédure aboutie. Il ne serait alors plus que Marocain.

Et suite aux accords passés entre la Belgique et le Maroc. Il pourrait donc y être envoyé pour y purger sa peine. Mais pour Maxime Chomé, spécialiste en droit administratif et assistant à l’ULB, son mariage pourrait le protéger d'une éventuelle extradition : "Ce sera une décision administrative que l’intéressé pourra attaquer devant le Conseil d’Etat. Et les arguments juridiques que Monsieur Belkacem pourrait faire valoir dans le cadre de cette procédure seraient notamment une atteinte à sa vie privée familiale et éventuellement des traitements inhumains et dégradants qu’il pourrait subir s’il est renvoyé et détenu au Maroc."

Francken déterminé à l'envoyer au Maroc

Ce mariage pourrait encore compliquer la tache de Théo Francken qui souhaite toujours l'envoyer Belkacem en prison au Maroc. "C'est ainsi. Même si je pense que ce mariage n'aurait jamais dû avoir lieu. Il faut prendre le dossier dans son ensemble. C'est un dossier sensible. Et cela le rend encore plus complexe mais je suis déterminé. On verra bien."

Avant une éventuelle extradition de Belkacem. Il faudra lui retirer sa nationalité belge. Depuis juillet 2015, les possibilités de déchéance de nationalité ont été élargies. C'est désormais le juge qui tranche des dossiers de terrorisme impliquant des étrangers devenus belges après leurs 12 ans. Fouad Belkacem, lui, a été condamné avant l'adaptation de la loi. La décision de la cour d'appel d'Anvers devrait tomber d'ici la fin de l'année.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK