La formation fédérale se poursuit avec des contacts bilatéraux, car le PS refuse toujours de rencontrer la N-VA

Le Roi et les informateurs le 1er juillet 2019
Le Roi et les informateurs le 1er juillet 2019 - © ERIC LALMAND - BELGA

Le Roi a reçu vendredi les informateurs fédéraux, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte, qui lui ont fait un rapport intermédiaire de l'état de leur mission, indique un communiqué du Palais. Ils feront, comme annoncé auparavant, un nouveau rapport le 29 juillet. C'est donc le quatrième rapport que rendent les deux informateurs royaux et loin d'être l'avant-dernier, car la situation politique à l’échelon fédéral ne semble guère avoir évolué près de deux mois après les élections générales du 26 mai.

Pour rappel, le roi Philippe a chargé les deux hommes politiques, un socialiste et un libéral, le 30 mai  "d’une mission d’information visant à identifier les défis à relever par notre pays, et les possibilités ainsi que les conditions nécessaires en vue de former un gouvernement fédéral ". Dans ce cadre, il leur a été demandé de garder le contact avec les formateurs régionaux et communautaires. 

Stagnation fédérale

Du côté des informateurs, en tout cas, on ne fait pas de commentaire. On se borne juste à concéder quelques timides avancées, on y verrait en tout cas un peu plus clairs pour les entités fédérées, a confié Didier Reynders,  à l'entame du conseil des ministres ce matin. Les informateurs ont travaillé avec les partis susceptibles de former une majorité fédérale (N-VA, PS, CD&V, MR, Open Vld, Ecolo, SP.A et Groen).  Mais les contacts se sont poursuivis sous forme bilatérale car le parti socialiste - malgré les appels -  refuse toujours de rencontrer la N-VA. 

Quoiqu'il en soit, le contenu de ces diverses et discrètes rencontres est censée servir à l’élaboration d’une note qui servirait de base aux discussions futures sur la "préformation" d’un gouvernement fédéral. La rédaction de cette note proprement dite doit commencer le 15 juillet et durer une semaine, avant une nouvelle consultation des partis concernés et un rapport au souverain le 29 juillet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK