Formation: ébauche de budget, 11,3 milliards d'euros à trouver

Elio Di Rupo
Elio Di Rupo - © VIRGINIE LEFOUR (belga)

Les négociateurs se sont quittés tard mercredi soir. Au menu de leurs discussions, toujours le budget ! Les 6 partis autour de la table avaient du mal à s'accorder même sur le cadre du budget, sur les chiffres. Mais au terme d'une énième longue réunion, il semble qu'on ait quelque peu avancé, même si le plus gros reste à faire.

10 heures de discussions, mercredi, entre les six négociateurs pour forger le destin budgétaire du pays. Le budget 2012 a du mal à prendre vie ou plutôt, avait du mal, car il est né, du moins sur papier. Les négociateurs sont d'accord sur le montant: 11,3  milliard d'euros pour un déficit de 2,8%. Quant à la croissance, elle est aussi fixée sur son sort: 0,8 %, c'est le chiffre retenu, un chiffre plus bas que prévu.

Le fédéral doit trouver 11.3 milliards

Les autres niveaux de pouvoir, à savoir les Régions, les Communautés, les Provinces et communes devront s'inscrire dans l'objectif commun mais la très grande masse des efforts budgétaires sera à réaliser au fédéral.

Même si l'on sait que la prolongation des mesures qui ont été prises, rapportera deux ou trois milliards, il reste à trouver environ 8 milliards. Cela ne peut l'être que par des augmentations d'impôt couplées à des réductions de prestations de l'Etat.

Les libéraux souhaitaient voir les Régions contribuer plus à l'effort.

Essentiellement, ce sera sans doute pour plus tard.

Mais on le sait, la Flandre a déjà fait savoir qu'il n'était pas question pour elle de venir soulager le budget fédéral.

Pour le citoyen, tout cela ne change pas grand-chose. Peu importe de savoir si on prendra les économies dans sa poche fédérale ou dans sa poche régionale !

Les négociateurs ne se reverront pas ce jeudi

Elio Di Rupo a demandé à chaque parti de lui faire parvenir par écrit pour 13h ses propositions d'économies budgétaires.

Dans la foulée, des groupes de travail d'experts vont être mis en place pour plancher sur les recettes nouvelles, les économies, la sécurité sociale et mesures diverses. Des contacts entre le formateur et chacun des 6  partis auront lieu les prochains jours.

Ce n'est donc que dans plusieurs jours seulement que reprendront les véritables négociations.

Pourtant le temps presse, car 2012 s'annonce et il faut du temps pour l'approuver ce budget: d'abord un gouvernement et puis passage devant le Parlement.

Michel Lagase et Philippe Walkowiak
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK