Ford, à Genk, se porte bien

RTBF
RTBF - © RTBF

A Ford Genk, les choses vont bien malgré le ralentissement de l'économie américaine

La filiale belge du constructeur américain passe entre les gouttes de la crise des subprime et du ralentissement qui affecte la première économie du monde. Ford Genk a l'avantage de produire des modèles qui ne sont pas destinés spécifiquement aux Etats-UNis, l'usine continue donc sur sa lancée pour approvisionner ses marchés. Et ses modèles ont du succès, si l'on en juge par l'augmentation des cadences: depuis un an maintenant, Ford a augmenté son volume de production à Genk. Elle est passée à 1.330 véhicules par jour, soit 200 de plus que l'an dernier. L'usine a même dû mettre des équipes au travail le samedi pour répondre à la demande. C'est un succès quand on sait que les  constructeurs concurrents ont dû réduire leur volume de production. Volvo produira 40 mille véhicules de moins cette année et Opel annonce une dizaine de jours de chômage technique. Tout le monde croise les doigts pour que le ralentissement économique américain se résorbe au plus vite!
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK