Fonds d'urgence pour le soutien à la Culture : accord sur la répartition des premières aides

Fonds d'urgence pour le soutien à la Culture : accord sur la répartition des premières aides
Fonds d'urgence pour le soutien à la Culture : accord sur la répartition des premières aides - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles s’est mis d’accord sur la répartition d’une première aide urgente au secteur culturel frappé de plein fouet par la crise du Covid-19.

Le Fonds d’urgence a été mis en place pour les opérateurs culturels qui ont subi des pertes importantes en raison de l’annulation de leurs activités, la fermeture des lieux durant la période de confinement, entre le 14 mars et le 3 mai. Ce Fonds a été élargi, ses moyens doublés, pour la période du 4 mai au 5 juillet.

Près de 8,5 millions d'euros pour 321 institutions ou opérateurs culturels

L’accord conclu aujourd’hui porte sur la première tranche de 8.439.225,90 euros qui sont répartis entre 321 institutions ou opérateurs culturels.

Cette répartition s’est faite sur base de dossiers introduits par les opérateurs et institutions. Ils sont 321 à se partager ces sommes, sur les 389 dossiers introduits et qui ont été examinés par l’Administration Culture et le gouvernement.

Cette aide concerne les centres culturels (pour un montant total de 167.251 euros), les centres d’expression et de créativité (340.894 euros), les Arts vivants (théâtre, cirque, conte, danse,...) pour un montant de 3.242.548 euros, la musique (1.863.188 euros), les centres d’art plastique (364.545 euros), les musées publics ou privés (814.695 euros), et le cinéma (1.646.102 euros).

Le détail complet de ces aides est disponible dans le tableau ci-dessous.

null

null

Plusieurs opérateurs importants comme l’Opéra Royal de Wallonie ou Flagey, n’ont pas sollicité le Fonds d’urgence. Ils estimaient que ce Fonds devait prioritairement indemniser des structures plus petites donc plus fragiles, le maintien de leurs subventions leur permettant de faire face à la crise.

Une deuxième tranche de 8,5 millions à venir

Pour la suite, et la deuxième tranche de ce Fonds d’urgence, qui couvrira la période du 4 mai au 5 juillet, de nouvelles demandes d’intervention pourront être introduites. Un budget de 8,5 millions est déjà prévu à cet effet.

Bénédicte Linard, la ministre de la Culture rappelle aussi qu’un mécanisme de soutien spécifique, doté d’une enveloppe de 2,5 millions d’euros, a été mis en place pour les organisations de festivals de l’été pour la période du 4 mai au 31 août.

Extrait de notre JT de ce jeudi 11 juin:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK