Flamands et francophones réunis pour un grand festival de l'art numérique

Flamands et francophones ont décidé de s'associer pour soutenir la culture en Belgique. Ce lundi, les premières concrétisations de cet accord vont être présentées à Flagey par la ministre de l'Enseignement et de la Culture en Communauté Wallonie-Bruxelles, Joëlle Milquet (cdH) et le ministre flamand de la Culture, Sven Gatz (Open VLD).

"Une grande première", selon Joëlle Milquet qui était l'invitée de L'Acteur en Direct de Matin Première ce lundi : "Nous sommes en 2015, et cela va être la première fois depuis notre histoire de fédéralisme que la Communauté flamande et la Communauté française, non seulement nouent un accord entre elles deux (nous faisions des accords avec le Burkina-Faso, l'ensemble du monde, etc., et jamais entre nous) et qu'on lui donne un vrai contenu avec une vraie intention de travailler ensemble sur des projets porteurs".

Echanger des artistes

Concrètement, il s'agit "de mettre des moyens en commun, de financer des initiatives culturelles qui portent justement l'échange entre artistes" et donc la possibilité pour les jeunes artistes francophones de se produire en Flandre. La mise en place d'un "grand festival de l'art numérique" est également annoncé pour l'an prochain.

"Il y a une nouvelle génération d'artistes qui a envie de collaborer et qui pense le monde, qui pense l'Europe, et qui ne voit plus du tout le rapport avec les Flamands comme on l'a pensé dans les générations antérieures, qui étaient marquées par les débats institutionnels constants", affirme Joëlle Milquet.

Le Fédéral se désinvestit de la culture à cause de la N-VA

Dans le même temps, la ministre francophone de la Culture dénonce l'attitude du Fédéral qui, selon elle, "se désinvestit de la culture sous pression de la N-VA", et de manière générale, de tout ce qui est "bicommunautaire""Et tout le monde suit à plat ventre", dit-elle.

Mieux encore, "il veut faire payer la facture aux communautés". Or, "les communautés ne sont pas à même, à elles deux, à se substituer à l'argent fédéral. Du coup on prend la culture en otage".

Le musée d'art contemporain "doit se faire ensemble"

Pour Joëlle Milquet, un musée d'art contemporain est nécessaire à la Belgique, mais il "doit se faire ensemble". C'est à dire avec tous les niveaux de pouvoirs, fédéral et européen y compris.

Quant à une identité francophone, elle l'a défend mais ce ne doit pas être "un suicide collectif", déclare-t-elle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK