Fipronil: les œufs des entreprises concernées pourront être ramenés en magasin

Les consommateurs qui sont en possession d'œufs qui pourraient être contaminés au fipronil pourront les rapporter en magasin, a indiqué mardi la porte-parole de la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld).

L'Afsca a annoncé plus tôt dans la journée qu'une contre-expertise sur des échantillons prélevés dans une des 86 entreprises bloquées dans le cadre du dossier du fipronil montrait une teneur dépassant le seuil européen de sécurité (qui est de 0,72 mg/kg). A la suite de quoi la ministre de la Santé et son collègue Denis Ducarme (MR), ministre de l'Agriculture, ont demandé des mesures supplémentaires à l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, dont "le blocage de toutes les exploitations de poules pondeuses dont les analyses des œufs ont été faites par le même laboratoire contredit par la contre-expertise", ainsi que le rappel de "tous les œufs des entreprises testées par ce laboratoire".

Cela signifie que, concrètement, les consommateurs qui ont ces œufs pourront les rapporter en magasin, explique Els Cleemput, porte-parole de Maggie De Block. La liste des lots concernés doit encore être publiée. L'Afsca tracera également les œufs des entreprises qui sont concernées. Les résultats de la contre-expertise seront aussi vérifiés.

Le monitoring mis en place pour toutes les entreprises de poules pondeuses et de poules de reproduction sera par ailleurs renforcé par l'Agence, selon les ministres.

Un numéro vert sera enfin ouvert pour permettre à la population d'adresser ses questions à l'Afsca.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK