Fin des chaudières à mazout et des nouveaux raccordements au gaz naturel pour 2021 en Flandre

Le gouvernement flamand s'est accordé sur d'importants dossiers, dans la nuit de vendredi à samedi, avant la trêve estivale. Au terme d'une réunion marathon d'une vingtaine d'heures, l'équipe de Geert Bourgeois (N-VA) s'est entendue, entre autres, sur le plan régional énergie-climat.

Le Plan régional énergie-climat prévoit une série de mesures qui doivent permettre à la Flandre de relever les objectifs climatiques européens fixés à l'horizon 2030. L'exécutif table, pour ce faire, sur une baisse drastique de la consommation énergétique des bâtiments, de l'industrie et du secteur des transports ainsi que sur une hausse de la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique.

A cet égard, d'importantes décisions ont été prises, au rang desquelles l'arrêt de la commercialisation de nouvelles chaudières à mazout dès 2021 ou encore la fin du raccordement au gaz naturel des nouveaux lotissements. A compter de cette date, les pompes à chaleur et le raccordement, à des réseaux de récupération de chaleur seront la norme. Jusqu'à la fin 2023 une prime de 400 euros sera accordée pour l'installation d'un boiler de pompe à chaleur.

Pour augmenter la part des énergies renouvelables, le gouvernement mise aussi sur l'installation de 12,6 millions de panneaux solaires supplémentaires sur une période de dix ans, soit deux par habitant.

L'équipe de Geert Bourgeois s'est par ailleurs entendue sur une taxe kilométrique intelligente appliquée aux particuliers. Celle-ci remplacera la taxe de mise en circulation et la redevance annuelle. Son tarif variera en fonction du lieu et de l'heure du déplacement. Les modalités concrètes de son application seront fixées lors de la prochaine législature.

Le ministre-président flamand Geert Bourgerois s'est montré satisfait de cette série d'accords "sur des dossiers déterminants pour la transition vers une Flandre propre, durable et pauvre en carbone", a-t-il affirmé samedi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK