FGTB et CSC approuvent, de justesse et sans enthousiasme, l’accord social du Groupe des 10

La décision était attendue ce matin. Les deux principaux syndicats du pays approuvent l’accord social validé entre les interlocuteurs sociaux du Groupe des 10 concernant plusieurs dossiers : augmentation du salaire minimum, défiscalisation des heures supplémentaires, aménagement de certaines fins de carrière (les détails sont à lire ici).

La CSC, tôt ce matin, s’était entendue pour valider le deal du Groupe des 10, sans grand enthousiasme. Selon nos informations, le syndicat chrétien a validé l’accord à 53%. 40% des votants ont rejeté le texte et 7% d’abstention. A la FGTB, c’est un syndicat très divisé qui a finalement dit oui : 49,06% contre 49,01%.

Ces chiffres illustrent bien le peu d’enthousiasme suscité par l’accord et les déceptions accumulées. Parmi les points durs à avaler, c’est notamment la porte ouverte à plus de flexibilité qui a pesé, ou encore le statu quo en matière de prépension, notamment dans le cadre de restructurations. Ces centrales ouvrières, notamment FGTB comme celles de la CSC, demandaient d’abaisser l’âge à 58 ans, sans succès Et puis, même si ce point n’était pas concerné par cette consultation, les augmentations de salaires limitées à 0,4% sur 2 ans, ce point ne passe toujours pas la rampe. Le gouvernement fédéral a lié les deux dossiers, norme salariale et accord social. Du coup, c’est un peu comme si on devait aussi avaliser la marge, expliquait un responsable syndical ce matin. Une marge qui n’a effectivement pas pu faire l’objet d’un accord entre patrons et syndicats. C’est donc le gouvernement qui va l’imposer.

Le plus petit syndicat, la CGSLB, a approuvé le texte à 88%.

 

Accord interprofessionnel: JT 08/06/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK