Feu vert pour le champ expérimental de maïs modifié en Flandre

Feu vert pour le champ expérimental de maïs modifié en Flandre
Feu vert pour le champ expérimental de maïs modifié en Flandre - © PETER PARKS - AFP

L'Institut flamand pour la biotechnologie (VIB) est autorisé à poursuivre sa culture expérimentale de maïs. Le gouvernement fédéral vient de lui donner son feu vert après un arrêt rendu en juillet 2018 par la Cour de justice de l'Union européenne.

La juridiction avait estimé que les plantes issues de cette expérimentation tombaient bien sous le coup de la directive OGM et que leur culture nécessitait donc une licence.

Les autorités belges ont délivré, le 12 avril dernier, l'agrément nécessaire à la méthode CRISPR/Cas9 utilisée, qui consiste à modifier l'ADN d'un organisme vivant dans le but de développer de nouvelles propriétés.

La licence ainsi reçue permet donc à l'institut flamand de poursuivre son champ expérimental de maïs initié en 2017.

"Modifications nécessaires"

Dans son arrêt, la Cour de justice de l'Union européenne avait estimé que les plantes issues de ces nouvelles techniques devaient être considérées comme des OGM, et donc soumises à la législation européenne en la matière.

Le VIB affirme que les modifications génétiques, telles que le permet la technique CRISP/Cas9, sont nécessaires pour développer des plantes qui soient plus résistantes aux conditions climatiques extrêmes.

Grâce à ces ajustements, l'impact environnemental de l'agriculture pourrait également être moindre, selon l'institut.

Le centre flamand pour la biotechnologie s'est réjoui de pouvoir poursuivre son expérimentation même s'il dit ne pas comprendre l'exigence d'une licence supplémentaire. L'organisme souligne que les plantes en question ne se retrouveront pas dans la chaîne alimentaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK