Quatre nouvelles prisons : solution à court terme, pour la LDH

Pour la ligue des droits de l'homme, ces prisons ne répondront que partiellement aux problèmes de surpopulation.

C'est le feu vert financier à la construction de 4  nouvelles prisons, qui a été donné par le conseil des ministres ; il a en effet décidé de l'attribution des contrats pour les prisons de Marche-en-Famenne, Leuze-en-Hainaut, Termonde et Beveren, soit au total quelque 600 places pour les 2 premières et 750 cellules pour les 2 autres.

Manuel Lambert, président de la commission prison au sein de la Ligue des droits de l'homme : "La bonne nouvelle, c'est sans doute que ça va permettre à plus ou moins court terme de soulager quelque peu le domaine pénitentiaire puisque vous savez qu'on est dans une situation de surpopulation chronique en Belgique et que donc ça va permettre de créer de nouvelles places et donc de donner un peu d'air au secteur. Malheureusement, selon nous,  ce n'est absolument pas une solution qui va être positive à long terme, c'est vraiment une solution à court terme puisque l'ensemble des études démontre que si on veut lutter contre la surpopulation, outre la construction, il faut plutôt agir sur les politiques criminelles. Pour la construction, le grand pas est donc fait sous réserve de certaines adaptions possibles." 

Roland Bruneel

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK