100.000 personnes à Bruxelles : revivez le défilé, troupes après troupes (vidéos)

100.000 personnes à Bruxelles : suivez le défilé, troupes après troupes (vidéos)
100.000 personnes à Bruxelles : suivez le défilé, troupes après troupes (vidéos) - © Tous droits réservés

Tous les ans, l’un des temps forts des festivités de la Fête nationale belge est le défilé militaire. Le thème de cette année était le 75e anniversaire de la Libération de la Belgique. 100.000 personnes étaient présentes dans les rues de la Capitale. Sous le coup de 15h30, le roi Philippe a procédé à une tradition de ce défilé : la Prise de commandement. Voilà qui signe le coup d’envoi du défilé. Il a ensuite procédé au passage en revue des troupes participant au défilé.

Après le passage de l’Escorte royale, le Roi et la Reine sont arrivés sur la Place des Palais. Ils ont, ensuite, pris place dans la tribune officielle, aux côtés des personnalités et membres du gouvernement en affaires courantes.

 

Les suivants à défiler étaient la Musique Royale de la Marine. Ils étaient suivis par les Vétérans, et les Associations patriotiques, à pied, ainsi que les Cadets de la Marine, et de l’Air Royale, accompagnés des Cadets de la Défense belge, des paracommandos et des commandos, stagiaires.

Ensuite, c’était au tour du Commandant du défilé militaire de ce 21 juillet 2019, le Général-major Marc Thys, de passer dans son véhicule blindé devant la foule et le Roi.

Le défilé militaire, proprement dit, a démarré avec le traditionnel passage des F-16 dans le ciel. Outre les F-16, plusieurs composantes de l’armée de l’air belge étaient présentes.

Un des temps forts de ce défilé était le passage des Anciens combattants de la guerre 40-45. Ils ont été longuement applaudis par la foule et les personnalités présentes dans la tribune officielle. Le Roi a salué ces Anciens combattants un par un.

Après le défilé aérien, la composante "formation" de la Défense belge a marché sur la Rue de la Loi et la Place des Palais. Ses membres ont eu l’honneur de parader devant la Famille royale. Parmi les membres de cette composante, il y avait les étudiants de l’Ecole royale militaire, ceux de l’Ecole Royale des Sous-officiers et les membres des "Emblèmes Historiques' 44".

C’était, ensuite, autour des différentes composantes du groupe des Opérations à parader. Les soldats de l’armée de terre, parmi lesquels des soldats déployés au Mali, ou encore en Afghanistan et en Irak, ont été salués par le Roi. Ils étaient suivis des soldats de la Composante Marine, Aérienne, Médicale et également les militaires réservistes.

Après le défilé à pieds, place au motorisé

Un autre moment important était le défilé motorisé. Les véhicules de notre Défense ont paradé, avec en tête notamment les "Griffon", résultat d’un partenariat stratégique avec nos voisins français. Un détachement historique, composé de véhicules canadiens, britanniques, américains, et qui ont été utilisé par les Alliés pendant la Seconde guerre mondiale était aussi présent dans ce cortège des véhicules de l’armée.

Place, enfin, au défilé civil avec en tête, les policiers belges. On y retrouvait notamment une unité de cadets de la zone de Bruxelles-Capitale/Ixelles. Un détachement d’aspirants inspecteurs de l’école régionale et intercommunale de police et de la Westvlaamse Politieschool étaient aussi présents dans le cortège. Un détachement des Douanes et Accises, et un détachement de jeunes sapeurs-pompiers ont marché derrière eux.

Le défilé civil avait aussi son cortège motorisé. Et dans ce cortège, la foule a pu admirer différents véhicules utilisés pour des interventions différentes, et en provenance de plusieurs zones de police du pays. Les Douanes et les Accises ont également défilé.

Dans ce défilé civil, il y avait également la Sécurité civile. Celle-ci a mis les zones de secours à l’honneur en faisant participer 13 véhicules au défilé du 21 juillet 2019. Pour honorer la commémoration des 75 ans de la libération de la deuxième Guerre mondiale, deux auto-échelles historiques, des zones de Wallonie Picarde et Vlaamse Ardennen, défilent en tête du détachement composé des véhicules les plus modernes.

Au début de l’année 2019, la Protection civile a été centralisée en deux unités : Crisnée, en province de Liège, et Brasschaat, en province d’Anvers. Ils ont fait défiler 9 véhicules. Dans le cortège de la Protection civile, les spectateurs ont pu applaudir les représentants du service d’intervention, B-FAST et enfin, les véhicules d’aide médicale urgente du Service public fédéral Santé publique.

Le défilé s’est achevé sur le cortège des véhicules de la Croix-Rouge. Une des nouveautés, cette année, de la Croix-Rouge était les trottinettes électriques, en tête de ce cortège. Plusieurs ambulances fermaient la marche. Le défilé s’est achevé avec divers hymnes militaires joués devant la tribune officielle, et donc la famille royale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK