Fernand Grifnée: "Les communes ont fait une bonne affaire en rachetant 25% d'ORES à Electrabel"

Un scandale ORES après Publifin, l'ISPPC et le Samusocial? Invité de la Première, Fernand Grifnée a tenu à dégonfler rumeurs et accusations, n'hésitant pas à traiter de menteur Jean François Mitsch, élu PS de Genappe, qui dénonce le prix, démesuré selon lui, du rachat des réseaux de gaz et d'électricité par les communes affiliées à ORES.

D'emblée, le dirigeant a d'ailleurs tenu à distinguer "son" intercommunale de Nethys et Publifin: "Nous faisons des métiers différents: ORES a choisi de se concentrer sur son métier de réseau de distribution de gaz et d'électricité, nous ne faisons que ça. C'est une grosse entreprise, représentant les trois quarts de la Wallonie". 

Pas de "diversification" chez ORES, donc. 

Et s'il y avait beaucoup d'administrateurs à la base, c'est qu'ORES est issu de la fusion de huit intercommunales, représentant 197 communes en tout, explique-t-il. En un an, on est passé de 330 à 130 mandats, bien avant qu'on ne parle de Publifin. "Et nous allons poursuivre, en passant de 130 à 30 mandats, comme l'indique le Code de démocratie locale de la Wallonie".

Les frais de structure représentent 40 centimes sur la facture, ils seront ramenés à 4 cents

Et l'administrateur de rappeler ce que coûtent aujourd'hui les "frais de structure" qui englobent notamment ces mandats: "40 centimes, qui seront désormais ramenés à 4 centimes" et ne pèsent donc quasiment pas sur la facture des Wallons, a-t-il détaillé. "Ça ne va pas changer la facture, mais ce n'est pas une raison pour ne pas le faire".

Interrogé sur son salaire annuel, estimé il y a peu à 470 000 euros par l'Echo, il a  dit qu'il le communiquerait en primeur à ses actionnaires en assemblée générale, mais a indiqué que c'était "évidemment moins". Et si la loi wallonne prévoit qu'il soit plafonné à 302 000 euros, "ORES respectera cette disposition", a-t-il affirmé, tout en laissant planer un énigmatique "On verra ce que Fernand Grifnée fera".

Les communes ont-elles été flouées par Electrabel? "Je veux laver laver l'honneur d'ORES à ce sujet, insiste-t-il. On a été traîné dans la boue, sali, par une personne qui ment, pour nuire et pour sa propre publicité. La majorité et l'opposition se disent convaincues après 5 heures d'audition" rappelle-t-il. "Il a été prouvé que cette opération n'a eu aucun impact sur la facture d'électricité".

"Je pense que les communes ont fait une bonne affaire en achetant 25% d'ORES. Oui, les communes ont payé 400 millions pour des parts qui valaient 333 millions, mais cela va leur rapporter pendant neuf ans 20 millions par an. Qui ne serait pas intéressé par un placement à 5%?"

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK