Fermeture des réacteurs de Doel: ceci n'est pas une déclaration officielle

Paul Magnette
Paul Magnette - © Belga

Les propos tenus par le ministre démissionnaire de l'énergie Paul Magnette (PS) au sujet d'une possible fermeture des réacteurs nucléaires Doel 1 et 2 ne sont pas une déclaration officielle, a indiqué samedi sa porte-parole à l'agence Belga.

"Le ministre a donné son avis personnel en réponse à une question, mais ce n'est pas une position qu'il prend au nom du gouvernement", a-t-elle précisé. La question "n'est pas à l'ordre du jour" des travaux gouvernementaux, a ajouté la porte-parole. Electrabel n'a par ailleurs pas souhaité réagir aux propos de Paul Magnette. 
Selon la presse de samedi, le ministre a évoqué la fermeture des réacteurs de Doel lors d'une discussion avec la hiérarchie de la FGTB. 
Il a estimé tout à fait possible de fermer en 2015 les plus anciennes centrales nucléaires de Doel 1 et 2, comme prévu dans la loi sur la sortie du nucléaire. 
Paul Magnette aurait aussi évoqué une prolongation jusqu'en 2020 de l'unité numéro 1 de la centrale de Tihange.

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK