Fermer les écoles ? Un impact limité contre le coronavirus selon une étude anglaise

C’est une étude l’UCL, l’University College London, qui l’affirme : la fermeture des écoles n’a que peu d’impact sur la propagation du COVID-19. Les impacts économiques et sociétaux de cette fermeture doivent être pris en compte, selon cette étude publiée dans la revue scientifique The Lancet.

L’UNESCO a fait le calcul : 91% de la population étudiante mondiale a été affectée par des mesures prises pour lutter contre la pandémie. Chez nous, les écoles sont fermées depuis le 14 mars et le resteront au minimum jusqu’au 19 avril inclus et la fin des vacances de Pâques. Les scientifiques britanniques de l’UCL ont analysé une série d’études réalisées ailleurs et ils arrivent à la conclusion, rapporte le Guardian, que "vu le grand pouvoir de transmission du COVID-19 et l’effet clinique limité sur les enfants", la fermeture des écoles a un impact "très faible" dans la lutte contre le coronavirus.

 

Pour arriver à ces conclusions, l’UCL londonienne a analysé 16 autres études portant sur d’autres épidémies impliquant des coronavirus en Asie. Selon les chercheurs, la fermeture des écoles est utile si le virus a un pouvoir de transmission ("transmissibility") faible et s’il est agressif sur les plus jeunes, ce qui n’est pas le cas du COVID-19.

Pour le responsable de cette étude, le professeur Russell Viner qui est également le président du "Royal College" des pédiatres, les fermetures d’écoles ont un impact non négligeable sur les enfants : "l’éducation des enfants est abîmée et leur santé mentale peut souffrir. Les finances familiales sont atteintes, des travailleurs essentiels doivent rester à la maison pour s’occuper des enfants. Les enfants les plus vulnérables peuvent souffrir le plus [des fermetures d’écoles]" dit-il ainsi au journal The Guardian. Dans l’étude, les auteurs évoquent des problèmes nutritionnels pour les enfants les plus fragiles qui profitaient des repas gratuits à l’école, repas dont ils sont privés.

En ce qui concerne les écoles belges, aucune décision n’a été prise. Selon nos informations, les examens seront annulés si les élèves ne peuvent retourner en classe après les vacances de Printemps. Il nous revient, par ailleurs, qu’une des premières mesures de déconfinement qui seraient prises concerne la réouverture des crèches. Quant aux écoles, c’est au Conseil national de sécurité de décider, dans les jours et semaines à venir.