Fédéral: y a-t-il des notes secrètes sur une future réforme de l'Etat?

Fédéral: y a-t-il des notes secrètes sur une future réforme de l'Etat?
Fédéral: y a-t-il des notes secrètes sur une future réforme de l'Etat? - © BRUNO FAHY - BELGA

Le gouvernement s'est-il accordé en secret sur une future réforme de l'Etat ? C'est ce que laisse entendre Jan Jambon (N-VA). Le Vice-Premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur s'exprimait devant un parterre d'étudiants nationalistes. Il n'aurait pas caché non plus être mal à l'aise dans son costume de ministre fédéral. En conférence de presse du gouvernement, Charles Michel et Jan Jambon ont démenti.

Le contexte d’abord : Jan Jambon s'est exprimé devant un cercle d'étudiants catholiques nationalistes. Le KVHV est un cercle influent. Un cercle qui a servi de moule a des ténors actuels de la N-VA comme Bart De Wever, Liesbeth Homans et Jan Jambon. Et c'est ce parterre très militant qu'il devait convaincre mardi, de la participation de la N-VA au gouvernement pour justifier en quelque sorte l'absence de réforme de l'Etat lors de cette législature.

C'est là qu'il a donc annoncé des accords secrets sur la révision de la Constitution dans le coffre-fort des partis de la majorité. Il y aurait à côté de l'accord de gouvernement des petits cahiers Atoma avec les articles de la Constitution qui seront soumis à révision, y compris l'article 195 qui permet de tout revoir. Mais comme le précise un de nos spécialistes politiques de notre rédaction, Philippe Walkowiak, cet article est déjà ouvert pour l'instant à révision, comme l'avait voulu le gouvernement Di Rupo mais bien entendu on est loin d'avoir la majorité des 2/3 au Parlement pour le faire.

"C'est une image", déclare-t-on par ailleurs, au cabinet Jambon au sujet de ces cahiers à feuilles détachables pour tenter de désamorcer la polémique, mais on confirme le propos, pas au mot près mais quand même.

Alors ces accords existent-ils ou pas ?

En conférence de presse du gouvernement, Charles Michel a démenti: "Je suppose que beaucoup de monde achète des cahiers Atoma en Belgique. Et non, il n’y a pas d’accords secrets. C’est normal dans notre pays que chaque gouvernement en fin de légisalture ait un débat sur la liste des articles de la Constitution à réviser". Jan Jambon a par ailleurs précisé: "Mes propos ont été sortis de leur contexte".

MR et N-VA s'adressent à des électorats différents. Chacun doit rassurer son camp, explique Philippe Walkowiak.

La N-VA reste un parti nationaliste, républicain et autonomiste. Jan Jambon n'a fait que le rappeler à ses militants les plus nationalistes.

Mais pour réformer les institutions, il faut une majorité des 2/3 et idéalement une majorité dans chaque groupe linguistique. On est loin du compte...

Même pour les nationalistes, les désirs ne font pas forcément des réalités.

Jan Jambon nationaliste flamand a du mal à s'adapter au cadre fédéral belge

"Il ne faut pas s'étonner que ça demande une certaine adaptation", aurait également déclaré Jan Jambon devant ce cercle d'étudiants. "Je suis dorénavant Vice-Premier ministre belge et je ne veux pas l'être". Signe de ce malaise, Jan Jambon a d'ailleurs fait enlever de son cabinet tous les drapeaux belges. Il n'a conservé qu’une seule photo du roi, à l'endroit où il reçoit les journalistes.

Le cabinet de Jan Jambon ne nie pas ces propos révélés par le site d’information flamand Apache, mais tient quand même a précisé que le ministre de l'Intérieur ne vient pas travailler contre son gré, au contraire, il se dit satisfait de l'accord de gouvernement et veut l'exécuter de manière optimale.

Si cet accord secret existe, il n’est, par définition, pas dans l'accord de gouvernement qui ne comporte, rappelons-le, pas de volet institutionnel.

RTBF

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK