Fédéral: les négociateurs ont un accord sur le service minimum

La décision d’étendre le service minimum en cas de grève se heurte déjà à l’opposition syndicale.
La décision d’étendre le service minimum en cas de grève se heurte déjà à l’opposition syndicale. - © ERIC LALMAND - BELGA

Les négociateurs de la suédoise, réunissant le MR, la N-VA, l’Open Vld et le CD&V sont tombés d'accord pour instaurer le service minimum. Mais limité à la SNCB.

Les détails de la mesure ne sont pas encore connus. Mais, comme nous le précisions il y a deux jours, cet accord ne pourra s'appliquer aux TEC ou à la Stib, deux sociétés de transport qui dépendent des régions et pas du fédéral. Même si l’idée a longtemps été évoquée.

C'est une revendication des 4 partis autour de la table, dénonçant notamment les grèves sauvages et leurs conséquences pour l'usager. Mais, précisément, en cas de grève sauvage, décidée spontanément au dernier moment -ce sera toujours possible- un service minimum pourrait-il vraiment être appliqué?

En tout cas, Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB, rejette déjà l'idée. Pour elle, dans tous les cas de figure, l'instauration d'un service minimum risque de poser beaucoup de problèmes à la SNCB.

"Cette solution, on l’a vu dans d’autres pays, n’est pas praticable parce qu’elle demande un choix au niveau des passagers qui pourraient par exemple aller dans certains trains qui rouleraient. Nous ne sommes pas du tout favorables à ce genre de chose parce que cela créera plus de problème que cela n’en résoudra. "

Dans le même temps, elle rappelle qu'un service minimum est déjà d'application dans certains secteurs. "Là où c’était nécessaire, nous avons négocié les services minimum. Dans les hôpitaux, lorsque la santé des personnes est en jeu nous n’allons pas faire courir des risques à la population, nous sommes des syndicalistes responsables. Je pense que c’est une mesure idéologique qui ne résoudra rien, bien au contraire.

Le Pot de fer contre pot de terre: sur le sujet, deux camps vont s'opposer.

Marc Sirlereau

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK