Faut-il sanctionner plus sévèrement l'agressivité au travail ?

Faut-il sanctionner plus sévèrement l’agressivité au travail ?
Faut-il sanctionner plus sévèrement l’agressivité au travail ? - © thinkstock

En 2016, le service externe de prévention et de protection au travail, IDEWE, a interrogé 17.000 travailleurs belges sur leur bien-être psychosocial au travail. Conclusion : un Belge sur huit, soit 12,5% des travailleurs, aurait été confronté à un comportement agressif au travail au cours des six mois précédent l’enquête.

Les comportements agressifs sur le lieu de travail sont pratiquement aussi nombreux auprès des femmes (12,3%) qu’auprès des hommes (12,7%). Dans 49.3% des cas, il s’agit d’agressions commises par des personnes externes, telles que les clients ou élèves, dans 32,7% par un ou plusieurs collègues ou dirigeants et dans 11,9%, il s’agit aussi bien de personnes externes qu’internes à l’entreprise.

L’enquête démontre également que les agressions surviennent le plus souvent dans le secteur de la construction, suivi par le secteur du commerce de détail et celui des pouvoirs publics.

Faut-il sanctionner plus sévèrement l’agressivité au travail ? Notre bien-être au travail est-il menacé ? Faut-il obliger des formations de lutte contre l’agressivité au travail dans toutes les entreprises ?

On en parle avec nos invités ce mardi dans "Débats Première" de 12h à 13h en direct sur La Première.

Donnez-nous vos solutions

On attend vos réactions :

  • Par téléphone: au 02/737.37.07
  • Sur Facebook 
  • Sur Twitter avec le #Débats1
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK