Faut-il pénaliser la consultation de "sites djihadistes" ?

Faut-il pénaliser la consultation de «sites djihadistes» ?
Faut-il pénaliser la consultation de «sites djihadistes» ? - © THOMAS SANSON - AFP

La suggestion vient du Procureur fédéral en charge de la lutte antiterroriste. Frédéric Van Leeuw reconnait que le problème est complexe. "Il faut trouver un équilibre entre le respect des libertés fondamentales et le droit à la sécurité", dit-il.

La France a voté une loi créant un délit de "consultation habituelle" de sites djihadistes. Mais la loi a été annulée par le Conseil constitutionnel qui a estimé que cela portait atteinte aux libertés individuelles. Dans l’intervalle, quelques condamnations, parfois à des peines de prison, ont été prononcées à l’encontre d’internautes français qui avaient surfé à de multiples reprises sur des sites diffusant de la propagande du groupe terroriste Etat Islamique.

 

Réagissez dans "Débats Première" ce lundi de 12h à 13h, en direct sur La Première.

Donnez-nous vos solutions

On attend vos réactions :

  • Par téléphone : au 02/737.37.07
  • Sur Facebook 
  • Sur Twitter avec le #Débats1
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK