Faut-il empêcher les infirmiers belges de travailler au Luxembourg ?

L'hôpital d'Arlon, dans le réseau intercommunal de soins de santé Vivalia
L'hôpital d'Arlon, dans le réseau intercommunal de soins de santé Vivalia - © AURORE BELOT - BELGAIMAGE

Ce matin la députée cdH Catherine Fonck a mis l’accent sur les départs de ces infirmiers et infirmières belges qui décident de travailler au Luxembourg. Il faut mettre un terme à ces départs, dit-elle. Dans un tweet, la députée demande au Premier ministre d'intervenir en urgence auprès des autorités grand-ducales. "Il y a le feu, estime-t-elle. On ne va pas juste regarder les lits USI (Unités de Soins Intensifs) se fermer avec les bras croisés."

Si la situation est délicate dans certains hôpitaux, elle n’a pourtant rien d’exceptionnel. Les hôpitaux belges manquent de bras. Du coup, le personnel soignant est régulièrement mis sous pression et la crise Covid-19 ajoute encore aux difficultés.

Rien de neuf

Et cette situation est connue de longue date. Si les infirmiers belges font si volontiers le voyage vers le Grand-Duché, c’est que les salaires y sont nettement plus attirants : un jeune diplômé y empoche quasi le double de ce qu’il peut espérer en Belgique où, il est vrai, les rémunérations ne sont guère attractives. La migration s’est encore amplifiée ces dernières années. Elle touche d'ailleurs beaucoup d’autres professions.

Effet Covid-19 ?

La crise Covid ne change rien à l’affaire. Elle met juste un peu plus en lumière cet exode des infirmiers et infirmières. Et encore ! Selon Bénédicte Leroy, directrice du département infirmier de l’intercommunale de soins de santé Vivalia, "de début mars à juin, on a même constaté un ralentissement dû aux restrictions en matière de mobilité."

Stopper l’hémorragie

La députée Catherine Fonck appelle le Premier ministre à intervenir pour stopper ces départs. Cela suppose de s’asseoir sur les règles qui organisent la libre circulation des travailleurs dans l’Europe. Or, la Belgique pourrait en être victime : les hôpitaux de la province de Luxembourg recrutent aussi à l’étranger. Selon la responsable de l’intercommunale, les infirmiers français, sans doute encore moins bien rémunérés chez eux, constituent… 30% du personnel de Vivalia.

Revalorisation dans le secteur soins de santé: sujet JT du 28/09/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK