Faut-il à tout prix maintenir le gouvernement jusqu'aux élections? Clash entre Jean-Marc Nollet et Georges-Louis Bouchez

Même si elle a quitté le gouvernement, la N-VA pourrait le soutenir de l'extérieur étant donné qu'une bonne partie des dossiers qui doivent venir au parlement sont déjà approuvés au gouvernement dont elle faisait partie. "On sera constructifs", a assuré le vice-premier ministre N-VA démissionnaire, Jan Jambon.

Même ton du côté du MR, dont le porte-parole Georges-Louis Bouchez a souligné que le remaniement gouvernemental ne remettait pas tout en cause: "Il y a eu une  difficulté sur un sujet bien déterminé, la N-VA a fait un choix, ça lui appartient, mais ça ne remet pas en cause le travail des quatre années passées, ça ne nous concerne pas".

Pour lui, "il est important de maintenir un gouvernement jusqu’aux élections" pour la stabilité du pays.

Le pays n'a jamais été autant dans le chaos qu’aujourd’hui 

Un message que le nouveau co-président d'Ecolo Jean-Marc Nollet a jugé inquiétant: "Ils sont complètement dans le déni. Vous venez de dire, on va poursuivre et la N-VA nous soutiendra, mais le message qui est envoyé est incompréhensible! Vous parlez de stabilité mais quelle stabilité ? Le pays na jamais été autant dans le chaos qu’aujourd’hui ! Regardez le climat, les enjeux sociaux, vous avez foutu un bordel pas possible.

Je vous reproche de vous être laissé guider la ligne jusqu’aujourd’hui par la N-VA, et aujourd'hui vous voulez continuer, c’est incompréhensible. Que vont dire les gens qui constatent que le MR ne se rend toujours pas compte de l’erreur qu’il a faite? C’est totalement le déni "

"Ce que le télespectateur constate, c’est que le populisme n’est pas le monopole de la droite" a rétorqué Georges-Louis Bouchez, "ne vous énervez pas, M. Nollet, pour gouverner, il faut calme et sang froid. Est-ce que les parti souhaitent des élections anticipées ? 8 millions d’euros pour le citoyen! Est ce que vous voulez rentrer dans une période d’incertitude au moment où le Brexit va être abordé au parlement britannique? La stabilité c’est continuer une action politique. On ne parle pas de gesticulation politique, mais d’un texte ONU, que vous avez soutenu au parlement".

Le ton était comparable au PS. La perspective de voir la N-VA soutenir depuis l'opposition certains dossiers du gouvernement fait sursauter les socialistes. "Ça veut dire concrètement que la politique néfaste pour les citoyens va continuer", a souligné le président Elio Di Rupo.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK