Facebook condamné : "Une décision cruciale pour la transparence" selon Philippe De Backer

Philippe De Backer, secrétaire d'État à la Protection de la Vie privée
Philippe De Backer, secrétaire d'État à la Protection de la Vie privée - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le secrétaire d'État à la Protection de la Vie privée, Philippe De Backer (Open Vld), a salué vendredi la condamnation de Facebook par la justice bruxelloise, la qualifiant de jalon important, à l'échelle européenne, pour la transparence dont doivent bénéficier les internautes.

"C'est un jalon important pour la vie privée en Belgique et en Europe", a commenté M. De Backer, après que le tribunal de première instance de Bruxelles, saisi par la Commission pour la Protection de la Vie privée, eut condamné le réseau social à cesser d'enregistrer les données de navigation des internautes surfant depuis la Belgique jusqu'à ce qu'il se soit mis en conformité avec la loi belge, ainsi qu'à détruire toutes les informations collectées illégalement, sous peine d'astreintes de 250.000 euros par jour, pouvant aller jusqu'à un maximum de 100 millions d'euros.

"On doit savoir qui nous suit"

"La Commission pour la Protection de la Vie privée s'est plainte à juste titre auprès du tribunal du fait que Facebook suit aujourd'hui les utilisateurs d'internet sans leur autorisation, en plaçant partout des cookies qui enregistrent les sites sur lesquels nous surfons. Elle suit aussi ce que nous faisons, où nous surfons et combien de temps, par le biais des boutons sociaux et des applications 'like' ou 'partage' sur différents sites web", rappelle le secrétaire d'État.

"En tant qu'internautes, on doit savoir qui nous suit. Suivre quelqu'un secrètement sans son consentement est inacceptable, c'est une atteinte caractérisée à sa vie privée", ajoute le membre du gouvernement fédéral.

Philippe De Backer déplore par ailleurs l'appel que Facebook a interjeté et dit espérer que de tels litiges judiciaires appartiennent sous peu au passé. "Grâce aux nouvelles règles européennes en matière de vie privée, qui entreront en vigueur le 25 mai prochain, des entreprises comme Facebook seront obligées d'informer les usagers. La transparence est cruciale. Nous avons en outre réformé la Commission pour la Protection de la Vie privée, de sorte que les atteintes soient punies plus rapidement et plus sévèrement", rappelle-t-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK