Face au refus de Publifin, la ministre transmettra elle-même les rapports au Parlement

Dimitri Fourny à propos des documents refusés par Publifin au parlement wallon: "C'est vraiment du foutage de gueule".
Dimitri Fourny à propos des documents refusés par Publifin au parlement wallon: "C'est vraiment du foutage de gueule". - © THIERRY ROGE - BELGA

Face aux refus répétés de Publifin et "dans un souci de transparence", la ministre wallonne des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR), va transmettre, elle-même, les 4e et 5e rapports trimestriels de l'intercommunale liégeoise au Parlement de Wallonie, a-t-elle assuré mardi en commission de l'assemblée régionale.

Suivre l'avancée réelle des réformes au sein de la société

Ces rapports trimestriels consacrés à l'avancée des réformes au sein de la société répondent à l'une des recommandations de la commission d'enquête parlementaire mise en place dans la foulée du scandale Publifin.

Si les 3 premiers rapports ont bien été transmis - en retard - au parlement wallon, les suivants n'ont été envoyés qu'au gouvernement, ce que dénoncent depuis plusieurs semaines différents parlementaires, dont le chef de file Ecolo Stéphane Hazée.

La semaine passée, c'est le président du Parlement de Wallonie, André Antoine (cdH) qui est entré dans la danse, exigeant, au nom de tout le bureau élargi de l'assemblée, que Publifin transmette les rapports manquants au parlement. Il a par ailleurs fait part de son intention d'auditionner, dans le courant du mois de décembre, les dirigeants de l'intercommunale.

C'est vraiment du foutage de gueule

"Publifin a fait savoir qu'elle répondrait à la mise en demeure d'André Antoine mais sans avancer de date", a affirmé ce mardi le chef de groupe cdH au parlement wallon, Dimitri Fourny. "L'intercommunale, dont une assemblée générale capitale doit avoir lieu le 30 novembre, dit attendre la recomposition de son conseil d'administration sur base de la nouvelle configuration politique. C'est vraiment du foutage de gueule", a-t-il fulminé.

"Je partage totalement l'indignation du parlement. Dans un souci de transparence, j'ai donc décidé, et je l'ai annoncé à Publifin qui m'avait réaffirmé sa volonté de ne pas lui faire parvenir les documents concernés, de transmettre moi-même à l'assemblée, le 4e rapport de l'intercommunale, expurgé de ses éléments confidentiels, et le 5e qui ne contenait, lui, aucune donnée sensible", a de son côté assuré Valérie De Bue.

Une décision saluée par les parlementaires. "Je me réjouis de ce revirement de la ministre" qui estimait jusqu'à récemment que c'était au conseil d'administration de Publifin d'envoyer les rapports à l'assemblée, a ainsi déclaré Stéphane Hazée. "Face à des gens qui se foutent de nous, elle a décidé de passer outre la volonté de l'intercommunale et d'assurer elle-même la transparence", s'est-il félicité.

"La transmission de ces rapports, dans la journée si j'ai bien compris, va nous permettre d'avancer et de prendre attitude d'ici la plénière de demain/mercredi sur l'opportunité de procéder à de nouvelles auditions dont nous pourrons, le cas échéant, fixer l'agenda", a pour sa part souligné Dimitri Fourny. "Ca va aussi permettre à notre assemblée ne de plus être considérée, par les dirigeants de Publifin, comme un parlement de seconde zone que l'on peut ignorer", a-t-il conclu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK