Face à la colère sociale, la France doit-elle abandonner l'euro?

Face à la colère sociale, la France doit-elle abandonner l'Euro ?
Face à la colère sociale, la France doit-elle abandonner l'Euro ? - © Jonas Hamers - ImageGlobe

Et si le phénomène des gilets jaunes s’expliquait en grande partie par la monnaie unique ? C’est ce que pensent plusieurs intellectuels influents en France (Emmanuel Todd et Jacques Sapir entre autres). Ils jugent que l’euro a affaibli l’économie française et appauvri une partie de la population. Surtout depuis la crise de 2008. Pour eux, l’euro a un inconvénient majeur pour la France. La monnaie unique a un taux de change trop élevé qui engendre une perte de compétitivité. L’économie française aurait perdu des parts de marché dans le monde ce qui expliquerait les reculs en matière de pouvoir d’achat et donc au bout du compte, les gilets jaunes.

Pour ces économistes, il faut relancer la demande interne par des investissements massifs et des mesures sociales. Des politiques impossibles à mener avec les règles budgétaires actuelles.

Pour sortir de la crise des gilets jaunes, il faudrait donc que la France en revienne au franc et dévalue sa monnaie. La même question se pose également en Italie.

Bertrand Henne reçoit autour de la table de "Débats Première" ce jeudi 13 décembre dès 12h30, sur La Première, Bruno Colmant, économiste et professeur à l'UCL et à l'ULB et Jacques Sapir, économiste et directeur d'études à l'EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales).

Donnez-nous votre avis

On attend vos réactions :

  • Par téléphone au 02/737.37.07
  • Sur Facebook
  • Sur Twitter avec le #Débats1
  • Via le formulaire "Contactez-nous" sur le site de La Première
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK