Fabiola: des fondations et des dotations polémiques

Fabiola: des dotations polémiques
2 images
Fabiola: des dotations polémiques - © RTBF

La reine Fabiola, décédée ce 5 décembre 2014, s'était retrouvée au centre de plusieurs polémiques concernant les dotations dont elle a bénéficié, mais aussi la création d'une fondation, Fons Pereos, soupçonnée d'être destinée à éluder l’impôt.

La cinquième reine des Belges était habituée aux honneurs et aux fastes jusqu'à ce jour de janvier 2013, où son image lisse en prend un coup. A la une des journaux, en effet, on découvre la nouvelle fondation de la reine Fabiola : Fons Pereos. Elle avait été créée quatre mois plus tôt dans un but multiple, à savoir, aider sa famille et ses proches, soutenir le patrimoine historique et culturel, poursuivre le travail de la Fondation Roi Baudouin et aider les œuvres religieuses.

La Fondation gère des biens importants. A la mort de son époux, le roi Baudouin, la reine des Belges hérite de 75 millions d'euros, une coquette somme à laquelle s'ajoute l'héritage de sa famille espagnole.

C'est pour ça que l'annonce de la création de sa fondation va créer la polémique, une polémique vive : l'indignation gagne même les travées du Parlement. Le Premier ministre Elio Di Rupo juge la situation "éthiquement inacceptable".

Pour beaucoup, la fondation est un tour de passe-passe destiné à éviter les droits de succession. La reine Fabiola n'a pas d'enfants mais de nombreux neveux et nièces et son patrimoine est important. D'autant que depuis 1993, elle reçoit une dotation royale de 1 400 000 euros. Montant total en 20 ans: 28 millions.

Le débat sur les dotations royales prend de l'ampleur en janvier 2013. Du coup, les députés revoient les montants à la baisse. La reine Fabiola aura droit à 923 000 euros comme le prince Philippe. Un changement né des remous politiques occasionnés par sa fondation, une fondation qu'elle décide finalement de dissoudre.

Dans une lettre adressée aux Belges, la reine Fabiola s'en explique : profondément atteinte, l'épouse du roi Baudouin regrette les réactions négatives autour de ce qui n'était pour elle qu'un projet privé destiné à aider ses proches. Elle renonce donc à Fons Pereos, un geste qui lui pèse beaucoup.

Par la suite, on apprit que tous ses actifs devaient aller à la Fondation Astrida, une fondation similaire créée au lendemain de la mort du roi Baudouin.

Le premier objet de la fondation Astrida est d'aider sur le plan religieux, scientifique, artistique et pédagogique les neveux et nièces du roi et de Fabiola entre autres.

Cette aide, précisent les statuts, pourra également contribuer à leur établissement dans la vie, à l'exclusion toutefois de la poursuite d'un gain matériel quelconque. La fondation Astrida peut aussi intervenir en cas de maladie, d'infirmité ou de tout besoin ayant un caractère philanthropique.

Théoriquement, Astrida doit fournir une aide équivalente à des personnes "réputées appartenir au tiers ou au quart monde". Des objectifs qui ressemblent à s'y méprendre à ceux de Fons Pereos.

Nadia Salmi

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK