Explosions à Beyrouth : une équipe B-FAST va s’envoler ce soir pour le Liban

La Belgique enverra dès ce vendredi soir une équipe de secours B-FAST (Belgian First Aid & Support Team) à Beyrouth après la terrible explosion qui a ravagé une partie de la capitale libanaise.

Cette équipe va se préparer durant la journée et devrait décoller avant 22 heures La Belgique avait directement proposé son aide aux autorités libanaises. Restait à celles-ci de déterminer le type d’aide dont elles avaient besoin.

C’est donc une équipe d’intervention rapide qui intervient régulièrement à l’étranger qui partira ce soir.

Mais la Belgique a aussi proposé d’autres types de soutiens comme l’envoi d’aide humanitaire avec un avion C-130. Notre pays propose également d’offrir son expertise dans certains domaines comme une cellule d’identification des victimes de la protection civile ou encore de l’aide médicale.

L’hôpital des grands brûlés de Neder-Over-Heembeek pourrait aussi accueillir des blessés. C’est ce qu’expliquait le ministre des Affaires étrangères : "C’est aussi une option qui est sur la table car nous avons une réelle expertise dans ce domaine. Donc s’il faut mettre des places à disposition, nous le ferons aussi".

Des experts de l’intervention rapide

Les équipes de B-FAST ont l’habitude d’intervenir dans les zones dangereuses. Depuis 2000, ces équipes d’aide d’urgence interviennent dans des pays touchés par une calamité ou une catastrophe causée par la main de l’homme.

La mission de B-FAST sur place au Liban n’est pas encore précisée mais ce qui est certain c’est que cette mission sera limitée à 10 jours comme c’est toujours le cas depuis la création de cette unité d’aide.

Par le passé, B-FAST est déjà intervenu dans zones à risque. C’était le cas en Haïti suite au tremblement de terre en 2010, aux Philippines en 2013 après le passage du typhon Haiyan et aussi au Népal en 2015 après un tremblement de terre.

Les missions B-FAST rassemblent des équipes de la protection civile, de la police, de l’aide médicale urgente et des pompiers.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK