Expérimentation animale: Bianca Debaets veut créer un cadastre centralisé

La secrétaire d'État bruxelloise Bianca Debaets (CD&V), en charge du bien-être animal, plaide samedi, dans un communiqué, pour l'élaboration d'un cadastre de toutes les expériences animales afin de diminuer les tests sur les animaux.  Elle appelle les Régions wallonne et flamande à se joindre au projet pour pouvoir donner forme à un cadastre centralisé.

Fin novembre, l'association de défense des animaux Gaia avait évoqué "de nombreux cas de souffrance animale" au laboratoire de l'Université libre néerlandophone de Bruxelles (VUB), à Jette.

Vision globale des tests sur animaux

Le cadastre proposé par Mme Debaets s'inspire d'un système qui existe déjà aux Pays-Bas. L'outil, qui vise davantage de transparence, devra offrir une vision globale des tests sur animaux réalisés ou programmés.

"Avec un cadastre de ce type, nous parviendrons par exemple à éliminer les tests sur animaux qui font doublon. On sait que les expérimentations animales peuvent amener à de meilleurs traitements pour des maladies graves comme le cancer ou Parkinson. C'est pourquoi, il est important de permettre à la société d'avoir une vision sur les expérimentations menées et ce, en toute transparence", souligne samedi la secrétaire d'État bruxelloise dans un communiqué, appelant ses homologues, en Flandre et en Wallonie, à se joindre à elle "pour participer à l'élaboration de ce cadastre".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK