Exclusion du chômage: deux mois de rallonge pour certaines personnes

Ce report de 2 mois doit permettre aux organismes, comme Actiris, ou le Forem, de recevoir toutes les personnes sollicitant une dérogation.

Ces dérogations ont été prévues par le gouvernement Di Rupo, dérogations à la limitation dans le temps des allocations d'insertion. C'était il y a 3 ans, aujourd'hui, la mesure vient à échéance en ce mois de janvier et va exclure des milliers de personnes du bénéfice de ces allocations d'insertion.

Une dérogation était toutefois prévue pour les personnes souffrant d'un handicap de 33% ; de problèmes de santé physiques ou mental sérieux ; ou souffrant d'une maladie chronique. Elles peuvent bénéficier de 2 ans d'allocations supplémentaires.

Le problème est que toutes les personnes qui avaient introduit une demande de dérogation n'ont pas encore pu être entendues, chez Actiris ou au Forem, les deux organismes chargés de vérifier les dossiers. Mille cinq cents personnes pourraient être concernées. Le ministre de l'emploi, Kris Peeters, a donc décidé il y a une semaine d'un moratoire de 2 mois, le temps pour toutes ces personnes de pouvoir faire valoir leur droit.

 

Avec M-P Jeunehomme

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK