Etudes d'infirmerie : bientôt une convention de stage unique ?

La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR) travaille à l’élaboration d’une convention unique garantissant des droits minimaux aux étudiants des filières infirmières et paramédicales lors de leurs stages, tout en balisant mieux les tâches qui leur sont attribuées dans ce cadre.

Avec la crise sanitaire actuelle et la pression qu’elle exerce sur les équipes soignantes, ces stagiaires sont parfois considérés comme du personnel et se retrouvent seuls pour exécuter certains soins, sans réelle supervision.

Pour mettre fin à ces situations, la ministre veut élaborer une convention unique qui s’appliquerait à tous les stagiaires de ces filières.

Celle-ci imposera notamment aux équipes infirmières de répartir la charge de travail indépendamment de la présence de stagiaires, ceux-ci ne pouvant venir qu’en appui et devant réserver leur temps aux apprentissages.


►►► À lire aussi : Plus de 2200 signatures pour exiger un refinancement des universités


Le texte assurera un "encadrement sur le terrain par les infirmiers professeurs". Il établira aussi un cadre juridique protégeant le/la stagiaire.

"La crise sanitaire a démontré l’importante du travail du personnel soignant. Choisir les filières médicales relève souvent d’une aspiration profonde. Il est donc essentiel de garantir à nos étudiants un encadrement sécurisant et adapté durant leur stage. C’est l’objectif même de cette convention de stage unique", selon la ministre Glatigny.

Rédigé en collaboration avec l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur (ARES), le texte devrait être approuvé par les instances de l’ARES d’ici le mois prochain. Après validation par la ministre, il sera transmis au secteur.

Stages d'infirmière: sujet du JT du 22/04/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK