Et si Charles Michel conduisait la liste MR de la Chambre à Bruxelles en mai 2019?

Et si Charles Michel conduisait la liste MR de la Chambre à Bruxelles en mai 2019?
Et si Charles Michel conduisait la liste MR de la Chambre à Bruxelles en mai 2019? - © ERIC LALMAND - BELGA

L'idée est évoquée... Et ce ne serait pas une surprise ou un choix ridicule. Charles Michel est originaire du Brabant wallon. Mais sa province est un fief libéral. Le MR y a obtenu 40% en 2014 à la Chambre et y a envoyé 3 députés sur 5. Son départ, même si Charles Michel avait obtenu 34.000 voix de préférence, n'aurait sans doute pas de trop lourdes conséquences politiques pour les libéraux. Dans le même temps, Bruxelles, c'est une région symbolique, trait d'union entre Francophones et Flamands, qui envoie 15 députés à la Chambre. Pour un Premier ministre, c'est une belle circonscription.

Un choix tactique

Cette présence sur la liste de la Chambre à Bruxelles de Charles Michel pourrait notamment avoir deux objectifs. D'une part, limiter la tentation d'un vote N-VA dans une partie de l'électorat francophone. Theo Francken, le secrétaire d’État à l'Asile et la Migration, est bien classé dans les sondages à Bruxelles. Et cela pourrait également permettre de limiter la tentation d'un vote Défi pour une partie de l'électorat MR.

Mais un tel choix de Charles Michel entraînerait aussi et surtout une inévitable redistribution des cartes et des rôles au sein du MR bruxellois. Didier Reynders, le leader des libéraux bruxellois, tête de liste à la Chambre en 2014, pourrait alors mener la liste MR mais cette fois à la région.

Pour l'instant, dans l'entourage de Charles Michel, on explique que sa venue sur la liste MR à Bruxelles, n'est pas du tout à l'ordre du jour, les législatives sont encore loin. Mais, à ce stade, pas non plus de démenti catégorique.

Reportage dans notre journal télévisé de la mi-journée:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK